Contre les viols, cette docteure sud-africaine invente un préservatif féminin avec des crocs

Capture d’écran d’une vidéo Brut présentant le Rape aXe, un dispositif anti-viol. — Brut / Rape aXe

QUI S’Y FROTTE S’Y PIQUE

« Un dispositif médiéval face à un acte moyenâgeux. » C’est en ces termes que Sonnet Ehlers décrit le Rape aXe, le système anti-viol redoutable qu’elle a créé en 2005.

Le Rape Axe, qu’on peut traduire littéralement par « hache à viol », est un préservatif féminin équipé de crochets aussi tranchants que des lames de rasoir, qui se placent sur le pénis de l’agresseur sexuel au moment de la pénétration.

« Ça dérive l’attention de l’agresseur », qui lutte pour s’en débarrasser, et offre à la victime de précieuses minutes pour s’échapper, explique le Dr Ehlers.

20 minutes