Covid-19 : La justice américaine contraint un hôpital de l’Ohio à traiter un malade à l’Ivermectine conformément à son ordonnance

Dans ce dossier, Julie Smith, une habitante de la banlieue de Cincinnati, avait obtenu qu’un médecin prescrive de l’ivermectine à son mari Jeffrey, hospitalisé en soins intensifs. Face au refus de l’hôpital de délivrer ce produit, elle avait saisi la justice le 20 août avec l’aide d’un avocat qui a gagné des recours comparables à New York et Chicago. Le juge Gregory Howard a ordonné à l’hôpital de respecter l’ordonnance et d’administrer 30 mg d’ivermectine par jour pendant trois semaines à son patient.

…L’ivermectine est un médicament très utilisé par les vétérinaires, mais qui a aussi un usage humain contre des parasites, comme la gale, la cécité des rivières (onchocercose) ou encore les poux. Depuis le début de la crise sanitaire, des études ont été conduites pour voir si ce médicament peu coûteux pourrait aider à lutter contre le Covid-19 […].

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires européennes et américaines déconseillent son utilisation contre le Covid-19, ce qui n’empêche pas un engouement dans certains segments de la population.

Aux États-Unis, des conservateurs proches de l’ancien président Donald Trump, comme les présentateurs de Fox News Laura Ingraham et Sean Hannity, ou le sénateur Ron Johnson en ont fait la promotion. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont noté jeudi une hausse des ventes du médicament, qui faisait l’objet de 3600 ordonnances par semaine avant la pandémie et de 88.000 en août.

[…]

Le Figaro