Covid-19 : Pourquoi les femmes ont-elles presque deux fois moins de probabilités de mourir du virus que les hommes ?

Selon une récente étude réalisée à l’université de Yale, aux États-Unis, les hommes ont 1,7 fois plus de risques que les femmes de mourir du Covid-19. Les chiffres sont impressionnants, “mais ils ne devraient pas être considérés comme si surprenants”.

Selon une étude réalisée à l’université Yale, aux États-Unis, et publiée dans la revue Science le 22 janvier, “les hommes ont environ 1,7 fois plus de risques de mourir du Covid-19 que les femmes”. Une différence impressionnante qui, néanmoins, s’explique par des facteurs assez simples, qui sont “les mêmes qui font que les femmes vivent en moyenne presque cinq ans de plus que les hommes”.

Ces facteurs, poursuit le média londonien, sont à la fois “d’ordre biologique et environnemental”, ce qui veut dire qu’il faut aussi regarder les différences de comportement pour expliquer cet écart de mortalité. Parmi les mauvaises habitudes des hommes mises en avant par l’étude : le fait de boire davantage d’alcool.

Cette tendance contribue à l’avancement de maladies cardiaques ou à la cirrhose du foie. Et ce sont là des types de comorbidités qui font qu’il est plus difficile pour le corps des hommes de lutter contre une maladie telle que le Covid-19.

Plus en général, l’étude considère que les êtres humains de sexe masculin ont tendance à avoir “des comportements plus agressifs et risqués”. Voilà qui peut porter – dans un contexte de pandémie – “les hommes à s’exposer davantage au virus et à retarder les traitements”.

Simplement en adoptant un comportement plus prudent, les hommes peuvent donc augmenter leurs possibilités de “survie” ; mais attention, car il existe de nombreux facteurs biologiques auxquels les “mâles” ne peuvent pas se soustraire.

Deux chromosomes X, plus de protection

“Les femmes, grâce aux œstrogènes, une hormone qui stimule la réponse défensive du corps, ont tout simplement un système immunitaire plus fort. Par ailleurs, avoir deux chromosomes X protège les femmes des [effets d’éventuelles]mutations génétiques, et c’est sur ces chromosomes que se trouvent de nombreux gènes liés à l’immunité.

Des différences entre sexes qui semblent aussi augmenter avec l’âge. “Les auteurs de l’étude notent que les effets néfastes du vieillissement sur le système immunitaire se produisent généralement cinq à six ans plus tôt chez les hommes que chez les femmes, écrit le média londonien. Voilà qui rend plus difficile pour les hommes de lutter contre les maladies à mesure qu’ils vieillissent.

“Ce n’est pas une sentence de mort”

Les perspectives sont dures donc pour le sexe masculin, mais “les hommes ne doivent pas considérer ces facteurs comme une sentence de mort, ils peuvent encore améliorer leurs chances de battre le Covid-19 en prenant moins de risques et en vivant une vie plus saine.”

The Economist

4 thoughts on “Covid-19 : Pourquoi les femmes ont-elles presque deux fois moins de probabilités de mourir du virus que les hommes ?

  • Avatar

    Obésité, explication numéro 1.

  • Avatar

    Parce que déjà pour commencer, une femme sur trois meurt tous les jours sous les coups de son conjoint, là, dans ce pays…
    Alors forcément elles ne sont plus assez nombreuses pour pouvoir se payer le loisir de mourir du reste, c’est mathématique.

    https://youtu.be/9WULlo9qHLQ

  • Avatar

    Pour une vraie égalité entre les sexes, je ne vois qu’une solution, donner la pilule à pépé.

    • Avatar

      j’espère que les politiques vont se saisir au plus vite de cette honteuse inégalité et rétablir la situation.

Commentaires fermés.