Covid : Une note confidentielle à l’Élysée envisage le scénario du confinement local

D’après une information publiée dans “Le Canard Enchaîné” de ce mercredi 7 octobre, l’Élysée aurait reçu une note confidentielle qui évoquerait différentes options face à l’évolution du coronavirus.

Un reconfinement est-il envisagé en France ? C’est la question que tout le monde se pose depuis la rentrée de septembre et la reprise à la hausse de l’épidémie de coronavirus.

Trois villes d’Espagne en reconfinement partiel

En Europe, l’Espagne est le premier pays à avoir retenu cette option. De manière partielle toutefois. En effet, après Madrid, vendredi 2 octobre, deux autres villes espagnoles, Leon et Palencia, sont soumises depuis le 6 octobre à un bouclage partiel afin de ralentir la progression de l’épidémie de Covid-19.

Autrement dit, les habitants de ces trois villes peuvent se déplacer librement dans leur commune mais n’ont en revanche le droit d’en sortir que pour des raisons de première nécessité comme aller travailler, étudier ou se rendre chez le médecin. En somme, pour motifs impérieux.

Alerte maximale, couvre-feu…

Selon une information publiée dans Le Canard Enchaîné de ce mercredi 7 octobre, l’hypothèse d’un reconfinement régional, départemental ou à l’échelle d’une ville “n’est plus envisagé comme une virtualité” par le gouvernement. Cela en cas de retour à l’état d’urgence sanitaire, qui avait pris fin en juillet dernier.

En effet, dans ses colonnes, le journal révèle qu’une note confidentielle transmise à l’Élysée tracerait noir sur blanc les différents scénarios : alerte maximale dans certains territoires, instauration de couvre-feu, confinement…

La crainte d’une explosion du taux d’occupation des lits en Île-de-France

Depuis le mois de septembre, chaque jeudi, Olivier Véran, le ministre de la Santé dresse un état des lieux sanitaire de la situation en France, lors de son bilan épidémiologique hebdomadaire. Jour après jour, les indicateurs sont donc attentivement scrutés : à savoir, le taux d’incidence de la maladie, le taux d’incidence pour les personnes âgées, et le taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid-19.

Toujours selon Le Canard, le ministre de la Santé redoute que le taux d’occupation des lits en réanimation en Île-de-France ne franchisse les 60 % d’ici fin octobre. Impliquant, de fait, le report d’opérations de chirurgie. “Il faut arrêter à tout prix la contamination pour éviter de remplir les réas avec la Covid, car ce serait au détriment des autres maladies“, aurait-il ainsi alerté.

Les décisions du gouvernement contestées

Le nouveau classement effectué par le gouvernement avec les zones d’alerte renforcée dont Montpellier et Toulouse, en Occitanie, font parties, et les zones d’alerte maximale (Marseille et désormais Paris) divisent les élus. Mais aussi les Français. 

Ce jeudi 8 octobre, Olivier Véran devrait annoncer de nouvelles restrictions dans le pays et le passage de plusieurs métropoles en zone d’alerte maximale. Montpellier  et sa métropole devraient en faire partie. 

Midi Libre