Croatie : La médecin-chef des maladies infectieuses provoque le scandale en se félicitant de ce que les enfants européens servent aussi de cobayes, et non plus seulement ceux du tiers-monde

En Croatie, une polémique secoue l’opinion publique suite aux propos maladroits de la très médiatique Alemka Markotic, à la tête de la Clinique pour les Maladies Infectieuses de Zagreb, qui s’est trouvée propulsée sur le devant de la scène depuis le début de la crise du Sars-CoV-2. Sur la chaîne catholique Laudato TV, le professeur Markotic s’est en effet félicitée de ce que le Covid-19 avait permis de «remettre certaines choses en ordre», du fait que les tests de «vaccination» covid sont aussi effectués sur les enfants européens et américains, et non plus seulement sur les enfants du tiers-monde comme c’était, selon elle, le cas auparavant.

Verbatim:

«La vaccination des enfants contre de nombreuses maladies est extrêmement importante, car si on relâchait nos efforts à ce niveau dans le monde entier, on retrouverait d’anciennes maladies contagieuses, ce que personne ne souhaite. Ceci dit, il est très important de comprendre que personne ne force actuellement personne, seulement il faut tester le vaccin.
Mais sur les enfants de qui allons-nous faire ces tests? Car très souvent, de nombreux vaccins qui ont été créés dans les pays occidentaux ont été testés dans des régions pauvres d’Asie et d’Afrique sur des enfants nécessiteux.
Il faut faire ces tests sur les enfants de quelqu’un afin que mon enfant puisse être vacciné en sécurité. Alors sur quels enfants?
Donc ceci est la première fois, ce Covid a eu de nombreuses conséquences , mais il met en ordre certaines choses. Car maintenant, on fait les tests et sur les enfants européens, et sur les enfants américains, et sur d’autres enfants. Et pas seulement sur les enfants d’Afrique et d’Asie.»