Cryptomonnaies : Après la folie du Bitcoin, celle de l’Ethereum

Dans le domaine des cryptomonnaies, il y a bien sûr le Bitcoin, un actif très populaire dont le moindre mouvement à la hausse comme à la baisse fait l’actualité. Mais l’Ethereum mérite qu’on s’y arrête, car la crypto connait un regain d’intérêt.

L’Ethereum (ETH) a longtemps vécu dans l’ombre du Bitcoin, mais l’actif numérique ne cesse de gagner en popularité. Pour preuve, sa valeur en hausse : le 6 mai, la crypto flirtait avec les 3.600 $ avant de baisser un petit peu. Mais depuis le début du mois, l’ETH est solidement au-dessus du seuil des 3.000 $.

L’Ethereum peut-il dépasser le Bitcoin ?

Certes, dans le secteur des cryptomonnaies, on tombe rapidement de son piédestal. Le Bitcoin a ainsi connu des variations dignes des montages russes ! Néanmoins, l’Ethereum pourrait bien poursuivre sur sa lancée d’après de nombreux analystes, et pourquoi pas atteindre les 5.000 $. Un cap que la monnaie numérique atteindrait même dans les prochains jours, selon Nigel Green, PDG et fondateur de deVere Group.

Et ensuite ? Difficile à dire. L’ETH pourrait continuer à grimper… ou subir une correction ! C’est le propre des cryptomonnaies de fluctuer fortement, donnant des sueurs froides aux investisseurs. Malgré tout, l’Ethereum a fait mieux que la grande majorité des « coins » numériques lancés dans la fièvre du Bitcoin. Et il existe une vraie volonté de diversification de la part des acheteurs. Il est vrai que la valeur du Bitcoin est très élevée pour la plupart d’entre eux.

Pour des analystes, l’Ethereum devient tout simplement un actif grand public. Ce qui pourrait d’ailleurs se retourner contre lui et en faire une crypto aussi onéreuse que le Bitcoin : Qiao Wang, de DeFi Alliance, estime même que l’ETH pourrait dépasser l’actif vedette dès le mois de juillet ! On n’en est pas encore là, car il existe 725 milliards de dollars de différence entre les deux capitalisations. Mais les acheteurs qui voudraient diversifier leur portefeuille numérique devraient sans doute s’intéresser à l’Ethereum.

Le Journal du Geek