D’après Bill Gates : « Nous ne sommes pas préparés à la prochaine pandémie qui pourrait être bien pire »

Bill Gates a investi beaucoup d’argent dans les industries créant la technologie des vaccins ARN afin de contrer le Coronavirus. Aujourd’hui, il s’inquiète de ce qui pourrait nous attendre dans les années à venir car, pour lui, nous ne sommes pas prêts pour une nouvelle pandémie.

Dès le début de la pandémie de Coronavirus, Bill Gates a décidé d’investir des fonds dans le secteur scientifique afin d’accélérer les recherches sur les vaccins. Si aujourd’hui il est heureux de voir que les campagnes de vaccination démarrent tout autour du globe, il reste quand même inquiet pour l’avenir.

« Nous ne sommes pas préparés pour la prochaine pandémie. J’espère que dans deux ans, la situation sera différente. Vaccins, tests, médicaments, épidémiologie, surveillance – il y a beaucoup de choses à faire. »

Quelque chose d’autant plus grave car selon lui, la prochaine pandémie pourrait s’avérer bien pire. Aujourd’hui, ce genre de phénomène serait donc un facteur à prendre en compte automatiquement pour les gouvernements. Comme cela est fait pour les aléas naturels par exemple afin de garantir la protection des citoyens : « Le défi des gouvernements est de protéger les citoyens de ces événements. »

Un très long travail

Il y a quelques jours, Bill Gates et son épouse Melinda ont co-signé leur lettre annuelle dans laquelle, ils ont aussi montré leur inquiétude.

« Nous ne pouvons pas nous permettre d’être à nouveau pris au dépourvu. La menace de la prochaine pandémie pendra toujours au-dessus de nos têtes – à moins que le monde ne prenne les mesures pour l’empêcher. »

La marche à suivre est simple pour le couple : il faut changer d’approche et considérer que « la préparation à la prochaine pandémie doit être prise autant au sérieux que la menace d’une guerre. »

Ainsi, il faudra investir plus dans la recherche médicale et dans la science afin de pouvoir prévenir rapidement les épidémies. Il a expliqué que nous avions besoin d’un « système d’alerte global, dont nous ne disposons pas à grande échelle aujourd’hui. »

Attention aux théories du complot

Si Bill Gates milite pour une distribution équitable des vaccins autour de la planète, il est inquiet de constater les effets des nombreuses théories du complot qui circulent.

« Je suis inquiet de toutes ces fake news. Les gens pensent que le vaccin n’est pas là pour les aider, que c’est véritablement un outil néfaste. […] Dans une démocratie, il faut que les gens sachent la vérité et puissent prendre des décisions, que ce soit sur le changement climatique, les inégalités…Mais quand toutes ces choses-là sont développées sur internet, il faut s’inquiéter. J’espère que la démocratie va se renforcer et ne pas s’affaiblir. »

Süddeutsche Zeitung