Darmanin veut lutter contre les trafics de drogue «qui gangrènent » la France

Temps de lecture : < 1 minute

« Ce sont les trafiquants qui vont arrêter de dormir » : Gérald Darmanin était mercredi soir dans le Val-de-Marne, à Ivry-sur-Seine et Créteil, où il a assisté à une opération de police anti-drogue. Le ministre de l’Intérieur a affirmé qu’il voulait lutter « contre ces trafics de drogue qui gangrènent notre pays et singulièrement nos quartiers ».

Parmi les mesures qui seront prises pour combattre le trafic de stupéfiants, la mise en place d’une amende, dès la rentrée, pour les consommateurs de cannabis et de cocaïne. Darmanin souhaite aussi que de plus en plus de villes soient équipées de vidéosurveillance pour démanteler les trafics.

3 Commentaires

  1. Au risque de m’attirer des foudres : je ne suis pas hostile au principe d’amendes pour les consommateurs.
    Attention, il ne s’agit que de petites quantités (“consommation personnelle”).
    Actuellement, comme les stups = délit, pour deux-trois grammes c’est toute une procédure pour rien (jamais de peine de prison).
    Les horaires des flics + des juges + frais de procédure, c’est pour notre pomme, c’est nous les contribuables qui payons en perte sèche.

    En revanche, un mec avec les mêmes deux ou trois grammes, il paie une amende, les flics saisissent la came, enregistrent le gars dans une base de données nationale, et il se casse.
    La prochaine fois: pour les mêmes deux grammes il paie le double, car récidiviste.
    Ça s’appelle le pouvoir transactionnel. Nihil novi sub sole.

    Ce qui m’intéresse vraiment, c’est son plan de lutte contre les dealers.

Les commentaires sont fermés.