Des survivalistes d’extrême droite attendent un effondrement de notre civilisation et se préparent à la guerre

Cheveux rasés, barbe naissante, style direct et parfois cru, l’homme, un ancien militaire, s’exprime face caméra. “Le sujet reste assez tabou en France. La très grande majorité des survivalistes préfèrent se préparer discrètement dans leur coin (…) pour ne pas être mal vus par leur entourage, pour éviter les problèmes judiciaires ou encore éviter qu’on vienne les faire c**** le jour où il y aura un problème.

Lui, au contraire, s’expose à visage découvert, quitte à déplaire. Sur sa chaîne YouTube aux 271 000 abonnés et aux près de 30 millions de vues cumulées, Code-Reinho – son pseudo – prodigue en vidéo “son avis sur les armes à se procurer dans cette optique“, celle d’un “effondrement“, une crise à laquelle il se prépare de manière offensive, avec “beaucoup d’entraînement tactique“.  

https://image.spreadshirtmedia.net/image-server/v1/compositions/T20A2PA4347PT17X40Y3D163708642FS6509/views/1,width=500,height=500,appearanceId=2/code-rno-sweat-shirt-a-capuche-premium-pour-hommes.jpg

Sa démarche pro-armes assumée sur fond d’anticipation active du pire est plutôt atypique en France. Mais pas illégale. Même si la question de son influence peut se poser. Ses vidéos sont en effet mises en avant parmi d’autres sur le site “Guerre de France”, qui n’est autre que la vitrine de l’AFO – pour “Action des forces opérationnelles“.

Cette cellule d’ultradroite à tendance survivaliste a été démantelée en 2018. Elle avait comme objectif de “lutte(r) contre le péril islamique” et envisageait d’assassiner des “imams radicaux”, d’attaquer une mosquée ou encore d’empoisonner des produits halal dans des supermarchés. Un “pétard mouillé“, “juste une dizaine de petits vieux qui se préparaient au pire“, balaie notre militaire. Seize ont pourtant été mis en examen, notamment pour association de malfaiteurs terroriste. […]

L’Express