Dijon (21) : Tags racistes sur des enseignes halal, des associations sonnent l’alerte, “Les gens mélangent tout”

Temps de lecture : 2 minutes

Après les attentats de Nice et de Conflans-Saint-Honorine, en octobre 2020, plusieurs restaurants halal de Dijon ont été tagués […]. Le 15 novembre, six associations ont décidé d’alerter sur la situation.

“RÉEMIGRATION”. Le 19 octobre 2020, ce mot, tagué en blanc en lettres capitales, est découvert sur la vitrine du restaurant Urban Foods, rue Jeannin dans le centre-ville de Dijon, en dessous de la mention “100% Halal”.

[…] Hassen Bel Hassin, gérant du restaurant Urban Foods, rue Jeannin, a lui, de son côté, bien découvert ces tags le 19 octobre dernier. Selon lui, au moins trois autres restaurants – dont deux dans la même rue – ont également été tagués. “C’est clairement en relation avec ce qu’il se passe en ce moment, les gens mélangent tout”, indique-t-il en faisant référence aux récents attentats, inquiet que ces dégradations ne se transforment un jour en agressions physiques. […]

“Ce qui me fait le plus mal et qui me donne un peu de haine, c’est d’être assimilé à ces gens-là, raconte le gérant du restaurant en évoquant les terroristes, et que dans le cerveau de certaines personnes, malheureusement on est tous pareils, et qu’au nom de l’islam on est tous des intégristes et tous des mauvaises personnes. C’est malheureux qu’on ne puisse plus vivre comme il y a une quinzaine d’années, il n’y avait pas ces problèmes ou très peu. Aujourd’hui, ça prend une telle ampleur que ça devient une catastrophe”. […]

Les commerçants ciblés l’ont été pour leur origine ou pour leur religion, par un amalgame injustifiable avec les tueurs, peut-on lire dans leur communiqué. Nos associations alertent nos concitoyens sur ces entreprises de stigmatisation d’une partie de la population assimilée au terrorisme , parce que de confession musulmane”. “Ce genre d’expression raciste va tout à fait dans le sens de faire croire qu’on ne peut pas vivre ensemble”, déplore Paul Garrigues, de la Ligue des droits de l’Homme. […]

France Bleu

2 Commentaires

  1. Les gens ne mélangent rien du tout. Les gens savent que les bougnoules c’est de la merde, terroristes ou non.

Les commentaires sont fermés.