Dijon (21) : Un restaurateur déploie une banderole pour Lancine Cisse, son apprenti ivoirien menacé d’expulsion, “C’est notre fils, notre pote, mon employé”

Un portrait et un appel au secours de 45 mètres carrés. À Dijon, un restaurateur déploie une banderole pour éviter l’expulsion de son apprenti ivoirien. Réfugié en France, il a décroché son diplôme et aujourd’hui “l’avion l’attend.”

“Tu m’as offert l’opportunité d’une vie meilleure, tu m’as aidé à me sentir important en me finançant un CAP cuisine, et aujourd’hui l’avion m’attend.” Ces mots s’étalent sur une gigantesque bâche de 45 mètres carrés accrochée à la façade du restaurant “Boludo”, dans le quartier de la gare à Dijon. Ces mots résument la situation et la vie de Lancine, un jeune Ivoirien de 19 ans qui a décroché un CDI dans ce restaurant et qui se voit aujourd’hui menacé d’expulsion faute d’un titre de séjour pérenne. C’est son patron qui a accroché cette bâche, amer et en colère d’une telle situation. 

Lancine Cisse est un jeune ivoirien arrivé il y a quatre ans en France. Sa vie, ces quatre dernières années : son frère s’est enfui avec son grand frère puis séparé au Maroc dans deux bateaux différents, son frère n’a plus donné signe de vie depuis ces cinq ans. Il a tenté de s’en sortir seul avec les associations, il a eu un CAP cuisine en alternance chez nous (financé par l’État) et a obtenu son diplôme. Nous lui avons ensuite offert un CDI”, explique Aurélien le gérant du Boludo

“Un avion l’attend aujourd’hui (il aurait dû quitter le territoire le 3 mars). Au nom de l’équipe du Boludo, nous n’avons pas la force de le laisser vivre un tel sort sans tenter quelque chose. Las est un enfant de la France et d’une certaine manière, notre fils, notre pote, mon employé. Nous avons déployé  une bâche de 45 mètres carrés sur la façade de notre restaurant afin de faire bouger les choses. Nous nous exposons certainement à pas mal de problèmes, mais peu importe, ce gamin à toujours tout fait pour nous, nous nous devons de lui rendre tout cela.” 

Une pétition sur internet

L’appel ne se résume pas à cet affichage qui fait s’arrêter bon nombre de passants. Aurélien a ouvert une pétition sur Internet et espère un soutien massif. “Le message est très clair, aidez nous à relayer cette information, la Ville, région, France. (…) Ces gamins n’ont aucune chance de s’intégrer alors que pourtant tout le monde leur laisse y croire. Notre banderole n’a aucun intérêt de haine ou quoique ce soit, on veut juste qu’il ait son mot à dire. Lancine est un enfant de la France, ne le laissons pas tomber !!! Aidons le, aidez-nous à trouver une solution afin qu’il puisse rester parmi nous ! “ conclut cet appel.

France Bleu