Lille : Après la dissolution de Génération Identitaire, Martine Aubry redemande la fermeture de la maison de l’identité “La Citadelle” (Màj : Réaction d’Aurélien Verhassel)

06/03/2021

__________

04/03/2021

Après la dissolution de « Génération identitaire », Martine Aubry appelle à nouveau à « mettre un terme aux activités des mouvements de la nébuleuse identitaire sur notre territoire ». Elle demande au préfet « de fermer administrativement La Citadelle à Lille », un bar dont plusieurs membres ont toujours affiché leur appartenance au groupe d’extrême-droite.

La Citadelle, Lille.

Le Conseil des Ministres a annoncé aujourd’hui sa décision de dissoudre le groupe d’extrême-droite « Génération identitaire ». Martine Aubry, maire PS de Lille, affirme dans un communiqué ce mercredi soir  : « Nous nous réjouissons d’une telle décision dont il faut tirer les conséquences à Lille. »

« Dans notre ville, le club privé La Citadelle, ouvert en septembre 2016 à l’initiative de celui qui était alors responsable de Génération identitaire Nord, rappelle-t-elle, a, à plusieurs reprises, fait la démonstration de l’adhésion de plusieurs de ses membres, proches ou sympathisants, à l’idéologie identitaire et/ou à l’organisation Génération identitaire. Les inquiétudes que nous avions exprimées dès l’ouverture de ce local en 2016 se sont hélas confirmées, comme l’a particulièrement mis en évidence le documentaire diffusé par la chaîne Al-Jazeera le 9 décembre 2018, et les propos et actes de violences insupportables perpétrés par des membres de Génération identitaire, au sein notamment des locaux de La Citadelle, qui y ont été révélés. »

Préfet et procureur saisis

La maire de Lille avait alors saisi le préfet « pour lui demander que nous trouvions les mesures appropriées pour faire cesser les agissements de ces individus et obtenir la fermeture de la Citadelle ». Elle avait également saisi le procureur de la République de Lille, « pour l’alerter sur les faits montrés dans le reportage Generation Hate qui semblaient pouvoir recouvrir différentes qualifications pénales ».

En décembre dernier, trois hommes ont été condamnés par le tribunal de Lille pour des faits montrés dans ce reportage, faits « qualifiés de violences en raison d’une appartenance ethnique supposée ou réelle », « provocation à un acte de violence terroriste », ou encore « provocation publique à la haine ou la violence », souligne Martine Aubry.

« Après la dissolution de Génération identitaire, il faut mettre un terme aux activités des mouvements de la nébuleuse identitaire sur notre territoire. C’est pourquoi je demande à nouveau au Préfet de fermer administrativement La Citadelle à Lille. »

LA VOIX DU NORD