Écosse : 18 familles de réfugiés afghans quittent Inverclyde car il n’y a ni mosquée, ni produit halal bon marché dans la ville

Temps de lecture : 2 minutes

Quelque 18 familles ont quitté la région, l’une des principales raisons étant l’absence de mosquée – et donc l’absence d’imam pour l’éducation religieuse de leurs enfants, selon la municipalité.

Le groupe a également déclaré qu’il y avait peu d’accès à de la viande halal à un prix abordable. Les autres raisons de leur départ étaient le désir de se rapprocher d’une communauté afghane plus importante et le souhait de vivre près de leurs amis et/ou de leur famille ainsi que de meilleures opportunités d’emploi.

La région a accueilli des familles afghanes à partir de mars 2015 et des familles syriennes à partir de novembre 2015. Le rapport du Conseil indique toutefois qu’Inverclyde a tellement bien réussi à réinstaller les réfugiés syriens qu’il attire davantage de personnes de ce pays déchiré par la guerre qui choisissent de venir dans le district depuis le Royaume-Uni et l’Europe.

Les fonctionnaires du Conseil recommandent qu’Inverclyde continue à participer aux programmes de réinstallation du gouvernement britannique, sous réserve de la confirmation des détails financiers.

Le rapport aux conseillers a souligné que les familles afghanes n’ont pas quitté la région pour “des raisons liées à leur expérience de vie à Inverclyde“.

Il ajoute : “Le groupe de migration d’Inverclyde, qui a été formé lorsque le conseil a accepté d’accueillir des réfugiés afghans dans le cadre du programme de réinstallation du personnel afghan engagé localement, continuera à se réunir pendant la durée du programme et à traiter les questions relatives à la réponse et à l’engagement de la communauté, au suivi de la demande ainsi qu’à la viabilité en ce qui concerne la disponibilité de logements sociaux, de places dans les écoles, l’impact sur les services de santé, afin d’examiner les implications en matière de ressources pour soutenir le développement de la future orientation stratégique du service.

Elle a indiqué qu’un total de 55 familles de réfugiés s’étaient réinstallées à Inverclyde et que si les familles afghanes étaient parties, en revanche, aucune famille syrienne ne s’était enquise de leur départ.

Les Syriens d’autres régions d’Écosse et du Royaume-Uni, ainsi que d’Europe, “sont venus s’installer à Inverclyde, en partie en raison des liens familiaux mais aussi de la qualité de l’aide et des services“, selon le rapport.

Il y a actuellement 35 familles et personnes qui sont arrivées dans le cadre des trois programmes gouvernementaux détaillés précédemment ; cela représente 64 adultes et 60 enfants. L’arrivée de deux nouvelles familles portera ce chiffre à 70 adultes et 65 enfants.

En outre, nous fournissons des conseils, une orientation et une assistance aux deux familles qui sont arrivées d’une autre autorité locale écossaise et à quatre autres personnes“.

L’équipe d’intégration des réfugiés néo-écossais du Partenariat pour la santé et les soins sociaux d’Inverclyde coordonne tout le soutien aux familles pour leur permettre de s’établir à Inverclyde dès leur arrivée à l’aéroport de Glasgow.

Herald Scotland

2 Commentaires

  1. Et pourtant c’est à Greenock que se trouve la distillerie Ardgowan qui m cherche à élaborer le meilleur whisky au monde!
    Ils n’ont aucun goût de bonnes choses, ces gens-là.

Les commentaires sont fermés.