Ecosse : Le metteur en scène James McAvoy déplore le racisme subi par les actrices noires interprétant sa pièce de théâtre « Cyrano de Bergerac »

James McAvoy a été « absolument choqué et consterné » par les abus dont ont été victimes ses collègues féminines lors de la présentation de Cyrano de Bergerac sur scène à Glasgow, en Écosse.

Après une représentation réussie dans le West End londonien, l’acteur de Split a emmené la pièce dans sa ville natale de Glasgow pendant deux semaines en mars dernier, marquant ainsi son premier retour au pays en 20 ans. Alors que l’occasion aurait dû être une fête pour James McAvoy, il a admis dans une interview qu’il avait hâte de quitter sa ville natale et de déplacer la pièce à New York.

Les acteurs étaient incroyables, c’était génial. Mais j’étais vraiment attristé, pour être honnête avec vous, parce que la plupart des femmes de couleur de la distribution ont été victimes d’abus raciaux à peu près quotidiennement lorsque nous étions là-bas », a-t-il admis, expliquant que les attaques étaient entièrement dirigées vers les femmes et étaient sexuellement explicites et violentes.

« J’étais absolument choqué et consterné et, pour utiliser un mot écossais, écœuré. Nous étions ravis d’arriver à Brooklyn, et de quitter Glasgow. C’était horrible », a-t-il ajouté.

La star d’Atonement a avoué qu’il n’était pas sûr de raconter cette histoire, car elle risquait de ne pas être bien accueillie en Écosse.

« Le récit que les Écossais et les médias écossais veulent entendre quand l’un d’entre nous est parti et s’en est bien sorti, ils aiment que vous soyez de retour à la maison et que vous disiez “C’est rare. C’est fantastique. Je suis ravi d’être ici et il n’y a pas de public comme un public écossais”. Mais chaque soir, sur scène, je me disais que je ne voulais pas qu’on soit là. J’ai amené cette distribution ici et je ne veux pas être ici », a-t-il conclu.

James McAvoy a terminé sa tournée avec Cyrano de Bergerac à New York en mai dernier.

The Times