Election présidentielle : Le quotidien Ouest-France ne publiera plus de sondages car “la multiplication des enquêtes d’opinion nuit au débat démocratique”

Le journal Ouest-France, plus gros tirage de la presse quotidienne dans l’Hexagone, a annoncé qu’il ne recourra plus aux sondages jusqu’à l’élection présidentielle d’avril prochain. Selon lui, la multiplication des enquêtes d’opinion nuit au débat démocratique.

L’annonce est inédite dans une campagne présidentielle. Non seulement Ouest-France ne commandera plus de sondages, mais il ne publiera pas non plus ceux proposés par les autres médias. A moins de six mois de l’élection présidentielle française, ces enquêtes d’opinion se multiplient et semblent structurer le débat.

Nous n’acceptons plus cette avalanche de sondages qui tombe sur les citoyens du matin au soir et qui les détourne de l’essentiel, c’est-à-dire le débat sur tous les sujets qui les concernent”, a expliqué sur Franceinfo le rédacteur en chef du quotidien régional François-Xavier Lefranc.

“On trouve assez ahurissant qu’autant d’énergie médiatique soit mise au service du commentaire de sondages, dont on connaît en plus les marges d’erreur. Si toute cette énergie était mise en direction des citoyens pour leur donner la parole et pour les écouter, je pense que notre démocratie s’en porterait mieux” a-t-il affirmé.

“Consacrons-nous sur le terrain à faire du reportage, à écouter les gens et notamment tous ceux qui sont en colère et qui estiment qu’on ne leur donne jamais la parole”, a encore ajouté François-Xavier Lefranc.

Une pratique commune

Les médias ne sont pas les seuls à recourir aux sondages. Les partis politiques et les candidats usent eux aussi de cet outil.

Le parti de droite Les Républicains avait même envisagé de s’en inspirer pour désigner son candidat ou sa candidate si l’un d’entre eux voyait sa cote se détacher nettement.

Les détracteurs de la pratique dénoncent l’impact sur le comportement électoral. Les défenseurs y voient quant à eux un outil parmi d’autres à disposition des médias permettant d’aider les électeurs et les électrices à faire un choix éclairé, par exemple en votant utile.

RTS