En Algérie, Darmanin a déposé une gerbe tricolore aux «martyrs» du FLN qui suscite l’indignation

Le ministre de l’Intérieur s’est rendu dimanche 8 novembre, aux pieds du Mémorial du Martyr d’Alger.

Dans le cadre d’un déplacement à l’étranger pour aborder les questions d’immigration et de sécurité avec plusieurs de ses homologues, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu en Tunisie et en Algérie dimanche 8 novembre. À Alger, le ministre en a profité pour rendre hommage aux «martyrs» du FLN – front de libération nationale créé en 1954 pour obtenir de la France l’indépendance de l’Algérie. En déposant une gerbe tricolore devant le mémorial, Gérald Darmanin a suscité l’indignation de la droite.

«Hommage aux martyrs de la guerre», peut-on lire sur le compte Twitter du ministre de l’Intérieur, où ce dernier a lui-même publié, dimanche, une vidéo de lui devant le Mémorial du Martyr d’Alger. Son geste a entraîné, dans la foulée, nombre de réactions indignées.

Emmanuel Macron avait déjà déposé une gerbe en 2017

«Scandaleux !», a aussitôt réagi Louis Aliot, maire (Rassemblement national) de Perpignan. «Quelle insulte pour les Harkis et les pieds noirs de voir Darmanin rendre hommage à leurs assassins du FLN ! Quel affront pour l’armée et nos anciens combattants», a abondé le député RN Thierry Mariani. Dans le Gard, le député du parti à la flamme rouge Nicolas Meizonnet a de son côté évoqué le «déshonneur» causé par le ministre de l’Intérieur. «Adepte de la repentance à tout prix, ce gouvernement n’aime pas la France et son histoire», a-t-il déclaré.

«Ce monument n’est dédié qu’aux morts du FLN et des terroristes algériens. À ceux qui ont assassiné des civils, violé des femmes, supplicié des enfants, qui n’avaient qu’un seul tort : être Français. Vous insultez nos morts, qui sont, eux, les véritables martyrs de la barbarie FLN», a quant à lui déclaré Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône.

La suite de l’article du Figaro

Et aussi: