En créant deux emplois, Triel-sur-Seine (78) embauche un sans-abri

Le service espaces verts de Triel-sur-Seine (Yvelines) a embauché, au printemps, deux nouveaux salariés dont Patrice, 54 ans, un ancien sans-abri de la ville.

En quelques mois, la municipalité vient de créer deux nouveaux postes dans son service espaces verts. Parmi les deux personnes engagées, on retrouve Patrice, un ancien sans-abri.

En juin 2021, Patrice se retrouve à la rue après une expérience personnelle douloureuse. En juillet 2021, il arrive dans la commune de Triel-sur-Seine et commence à s’en sortir.

« J’ai été tout de suite pris en compte par le maire et je me suis rapproché du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) », explique l’homme de 54 ans.

En collaboration avec la directrice du CCAS, la première et la troisième adjointe, il multiplie les actions pour trouver un emploi.

Rapidement, il fait des démarches auprès de Seine Aval

« Ça n’a rien donné mais j’ai rencontré une assistante sociale puis on a fait des démarches auprès de la Croix Rouge pour que je dispose d’une adresse postale au CCAS. » Patrice

Création d’un emploi

De fil en aiguille, Patrice est embauché le 18 mai 2022 au service espaces verts pour nettoyer la voirie. « On voyait qu’il voulait s’en sortir, explique le maire, Cédric Aoun. On est très content de son travail sur des postes qui, à l’origine, ont été créés pour améliorer le cadre de vie des Triellois. »

La mairie lui loue également un bungalow pour le sortir de la rue.

« Le maire, ses adjoints, les conseillers municipaux, ce sont des humanistes. Je ne les remercierai jamais assez de là où ils m’ont sorti. Aujourd’hui, je me sens intégré. » Patrice

Un mois plus tard, Gary, 46 ans, le rejoint. Cet ancien cuisinier, arrivé à Triel-sur-Seine il y a deux ans, peinait à retrouver un travail qui le satisfaisait.

« La mairie nous a offert une chance en or, commente-t-il. J’ai toujours rêvé de travailler dans l’espace vert. Je suis écolo à 100 % depuis toujours. » Gary

Une confiance renouvelée

La Ville a également investi dans deux triporteurs électriques (vélo à trois roues avec un grand bac) avec tous les outils nécessaires afin qu’ils mènent à bien leur mission. Ils sont ainsi en complète autonomie avec une empreinte carbone quasi nulle.

« Avec Patrice, on est dans une voie ascendante et le passage à la rue reste un accident de vie. […] Ce sont deux employés modèles. Au prochain conseil municipal, on devrait acter la création de ces deux nouveaux postes qui ont un côté à la fois environnemental et social. » Cédric Aoun Maire de Triel-sur-Seine

Actuellement en CDD, les deux employés du service espaces verts continueront à embellir la commune.

78 Actu