Espagne : « Je vais te tuer, je vais t’arracher la tête, espèce de Maure de merde », un enseignant poursuivi pour avoir insulté et blessé un Marocain

Un professeur de la commune madrilène d’Alcalá de Henares risque d’être suspendu de ses fonctions durant pour six ans, pour avoir insulté et battu une personne d’origine marocaine à la terrasse d’un bar «au motif de ses préjugés» envers les Marocains et de «son mépris pour ladite communauté». Une peine de prison réduite de 21 à 7 mois a également été décidée à son encontre, tandis qu’il devra verser une amende pour délit de coups et blessures. Requise par le représentant du procureur, la décision de suspension des métiers de l’enseignement reste à examiner.

Cité par l’agence de presse, l’acte d’accusation indique que le 19 juin 2020, l’accusé s’est rendu à la terrasse d’un bar sur la rue Segovia d’Alcalá. Après s’être mis à une table, il a commencé à proférer des insultes et des menaces de morts, indiquant «détester les étrangers» qui seraient «responsables de ce qui se passe». Dans une table à côté, un ressortissant d’origine marocaine a été pris à partie. «Je vais te tuer, putain de Maure, vas dans ton pays, si tu me regardes encore je te tuerai», a-t-il lancé à la victime.

La même source a rapporté que le mis en cause s’était levé de sa table pour se diriger vers la celle du Marocain. «Je vais te tuer, je vais t’arracher la tête, espèce de Maure de merde», a encore lancé l’enseignant. La victime a ensuite essuyé plusieurs coups de poing. Les deux hommes ont continué à se disputer et à échanger les coups, jusqu’à ce que d’autres clients parviennent à les séparer. Avec son téléphone, l’accusé a pris des photos du ressortissant agressé, en lui criant : «Souviens-toi que je te tuerai, je vais te tirer dessus.»

Les juges du tribunal provincial de Madrid supervisent le procès, tenu ce mercredi et à la lumière duquel ils devront rendre leur décision sur la suspension de travailler.

Mira Corredor