Estonie : un groupe terroriste international démantelé, son leader n’a que treize ans!

Temps de lecture : 2 minutes

La police affirme que le “commandant” du groupe néo-nazi lié à l’attaque prévue sur CNN n’a que 13 ans. garçon est accusé d’être le commandant de la division néo-nazie “Feuerkrieg” – En raison de son jeune âge, il ne pourra être poursuivi pénalement, le gouvernement va donc employer “d’autres méthodes légales” pour traiter son cas.

La police estonienne a reçu un renseignement inhabituel de la part du FBI l’année dernière, selon lequel le soi-disant “commandant” d’un groupe néo-nazi en ligne, lié à des complots meurtriers dans le Nevada et sur une base militaire américaine, communiquait depuis un petit village de ce pays d’Europe de l’Est.

Qu’y a t-il d’insolite ? Le “commandant” du groupe n’a que 13 ans.

Les enquêteurs l’ont identifié en janvier dernier alors qu’ils suivaient le compte “HeilHitler8814” sur le populaire réseau de jeux Steam, selon les médias estoniens, auprès d’un fournisseur d’accès Internet local dans un village estonien isolé.

Le suspect, qui n’a que 13 ans, est trop jeune pour être inculpé en tant que leader d’un groupe néo-nazi basé dans les pays baltes, appelé “Feuerkrieg Division” ou “division de la guerre des flammes“.

Mais il a utilisé “Commandant” comme pseudo en ligne et il était responsable du recrutement de nouveaux membres pour le groupe, une ramification d’un groupe néo-nazi international beaucoup plus important, la “Division Atomwaffen”, selon les médias allemands qui ont couvert son arrestation.

Harrys Puusepp, porte-parole du service de sécurité intérieure estonien, a déclaré jeudi dernier à The Associated Press que la police était “intervenue début janvier en raison d’un soupçon de danger imminent” et qu’elle avait “suspendu les activités de cette personne au sein de la division Feuerkrieg“.

Comme l’affaire concerne un enfant de moins de 14 ans, cette personne ne peut pas être poursuivie au titre du droit pénal et, à la place, d’autres méthodes légales devront être utilisées pour éliminer tout risque potentiel. La coopération entre plusieurs autorités, et en particulier les parents, est importante pour éloigner un enfant de la violence extrémiste“, a déclaré M. Puusepp, qui n’a pas précisé l’âge exact de l’enfant ni développé l’affaire.

30 militants auraient utilisé des applications cryptées pour recruter de nouveaux membres

Les médias allemands et estoniens ont décrit le suspect comme un garçon de 13 ans originaire de l’île de Saaremaa, célèbre pour le château de Kuressaare, qui date des années 1300, et ses vues sur la mer. Les enquêteurs ont pu rapidement découvrir ses activités de recrutement pour le groupe, dont les enquêteurs allemands estiment qu’il compte une trentaine de membres principaux qui recrutent et opèrent sur des applications de messagerie cryptée telles que Telegram et Wire.

Le groupe a été spécifiquement identifié par les enquêteurs en avril dernier après l’arrestation de Conor Climo, âgé de 24 ans. Il a été accusé de possession d’armes à feu après avoir planifié des attaques sur des cibles juives à Las Vegas avec un conspirateur qui était en fait un informateur confidentiel du FBI. C’est par l’intermédiaire de cet informateur que le FBI a appris que Climo était en contact avec des conspirateurs internationaux de la division Feuerkrieg.

En février, un autre partisan de Feuerkrieg, un soldat américain de 24 ans nommé Jarrett William Smith, a été condamné pour avoir tenté d’acheter des explosifs à un informateur du FBI sous couverture. Il aurait prévu de cibler le siège de CNN à Atlanta.

Dans les deux cas, les enquêteurs ont découvert que les suspects étaient en contact avec l’adolescent estonien suspect, que les fonctionnaires allemands ont décrit comme le leader du groupe majoritairement décentralisé.

Business Insider