États-Unis : 300 millions de dollars pour combattre le racisme reconnu comme une « menace sérieuse pour la santé publique »

États-Unis – Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont déclaré que le racisme constituait une « menace sérieuse » pour la santé publique. Dans une déclaration annonçant jeudi une initiative en faveur de l’équité en matière de santé, l’agence a reconnu que le racisme « affectait négativement la santé mentale et physique de millions de personnes, les empêchant d’atteindre leur meilleur niveau de santé et, par conséquent, affectant la santé de notre nation. »

300 millions de dollars mis en œuvre.

Dans le cadre de l’initiative visant à traiter l’impact du racisme sur la santé publique, l’agence prévoit d’étudier la manière dont les déterminants sociaux affectent les résultats en matière de santé des Américains. Le CDC a déclaré qu’il ferait également « des investissements nouveaux et élargis dans les communautés de minorités raciales et ethniques » pour lutter contre les inégalités en matière de santé liées au Covid-19, notamment.

Il s’agit d’un programme de 300 millions de dollars destiné à financer des agents de santé communautaires pour atteindre les communautés marginalisées. L’agence a également créé un portail Internet intitulé « Racisme et santé », dont elle espère qu’il suscitera un soutien public. La directrice du CDC, Rochelle Walensky, a écrit  sur le site qu’elle espère que ces investissements créeront une « infrastructure durable qui fournira les bases et les ressources nécessaires pour s’attaquer aux disparités liées au Covid-19 et à d’autres problèmes de santé. »

La pandémie a mis en lumière (…) une épidémie connue, mais souvent non traitée, qui a un impact sur la santé publique : le racisme. »

Aux États-Unis, la pandémie a mis en exergue de nombreuses inégalités touchant le système de santé, écrit Walensky : « Les disparités observées au cours de l’année écoulée ne sont pas le résultat de Covid-19. Au contraire, la pandémie a mis en lumière des inégalités qui existaient depuis des générations et a révélé à toute l’Amérique une épidémie connue, mais souvent non traitée, qui a un impact sur la santé publique : le racisme. »

Le Dr Camara Phyllis Jones, spécialiste de la santé publique et médecin, a expliqué à Scientific American en 2020 comment le racisme, la santé publique et la pandémie se sont croisés pour provoquer ces inégalités. « La race ne vous expose pas à un risque plus élevé. Le racisme vous expose à un risque plus élevé, a déclaré Phyllis Jones. Il le fait via deux mécanismes : Les personnes de couleur sont plus touchées parce qu’elles sont plus exposées et moins protégées. Ensuite, une fois infectées, plus susceptibles de mourir parce que porteuses d’un plus grand fardeau de maladies chroniques, du fait qu’elles vivent dans des communautés désinvesties avec de mauvaises options alimentaires. A cela faut-il ajouter qu’elles ont moins accès aux soins. »

« Un effort national » 

Le CDC dispose d’un financement de 2,25 milliards de dollars pour lutter contre les inégalités en matière de santé exacerbées par la pandémie. Mme Walenski veut s’en servir pour avoir un impact sur d’autres disparités en matière de santé causées par le racisme structurel.

« Nous faisons un effort national concerté pour atteindre ceux qui n’ont pas été atteints parce que nous établissons des liens avec des personnes locales et des messagers de confiance, a-t-elle déclaré au Time. Je veux juste m’assurer que tant que nous ferons cet effort, et que nous atteindrons les gens là où ils sont, nous le ferons d’une manière qui nous permettra non seulement de les vacciner contre le COVID-19 aujourd’hui, mais aussi de vacciner leurs enfants pour toute vaccination manquante, de traiter leur tension artérielle, de les dépister pour le cancer et de faire toutes les choses qui ont été longtemps négligées parce qu’ils n’y avaient pas accès. »

Rolling Stone