États-Unis : Freedom, future ville 100 % noire

Temps de lecture : < 1 minute

Pour fuir le racisme, des familles afro-américaines ont décidé de vivre entre elles. Une vingtaine de familles noires vient d’acquérir 40 hectares de terres en Georgie, à l’est de Macon, dans le comté rural de Wilkinson. Leur but est de créer une nouvelle ville destinée à la communauté noire pour qu’elle puisse vivre en sécurité. Visite guidée du site de « Liberté », en Géorgie.

Ce ne sera pas une église, ni une mairie, ni un café. Le premier bâtiment sera une tente de sudation. « Quand vos enfants vous demanderont ce que c’est que cette cabane, vous leur raconterez ce jour », promet Sangoma Oludoye, longues tresses et pantalon bariolé. Il est peu probable que la structure en bambou résiste au temps. Qu’importe : quand elle a connu le projet qu’avaient conçu 19 familles noires près de Toomsboro, Sangoma a proposé aux fondateurs de transpirer ensemble, nus, pour honorer la terre de ce qui sera un jour la ville de Freedom, Géorgie. […]

[…] La ville doit être «pro-black à tous égards», précise Ashley Scott. […] L’idée est partie de deux mères de famille afro-américaines qui s’inquiètent de l’avenir. Ashley Scott et Renée Walters à l’origine du projet, qui ont d’ailleurs expliqué à CNN que tout est parti du sentiment d’anxiété qui les envahissait dès que leurs époux respectifs ou leurs enfants quittaient le domicile. 

Pour l’heure, tout reste à faire et les travaux sont pharaoniques. Dans un premier temps, les deux femmes prévoient de défricher la terre et de créer un lac artificiel pour la pêche, avant de se lancer dans le gros œuvre. […]

Le Point