États-Unis : Ikea, accusé de racisme pour une photo, doit retirer 200 millions de catalogues

Temps de lecture : 2 minutes

Sur une photo, on peut voir un jeune homme noir en train d’assembler une table basse. Il porte un t-shirt sur lequel apparaît dans le dos une série de chiffres, qui pourrait faire penser à celle sur les uniformes des détenus des prisons américaines. Ikea a convenu dans un communiqué envoyé aux médias américains que cette photo pouvait “se prêter à une interprétation négative et renforcer les stéréotypes négatifs

C’est ce qu’on appelle “un bad buzz”. Le catalogue Ikea 2021 va avoir du retard aux Etats-Unis. La faute à une page jugée potentiellement raciste, qui a contraint le géant de l’ameublement à retarder la diffusion des quelque 200 millions d’exemplaires qui devaient être distribués dans ses magasins aux Etats-Unis en août. La polémique concerne la photographie qui devait apparaître à la page 296 de ce catalogue, afin de faire la promotion du service d’assemblage de meubles TaskRabbit.

Les excuses d’Ikea

En tant qu’organisation axée sur des objectifs où la diversité et l’inclusion sont des valeurs fondamentales, IKEA s’efforce d’être une force de changement positif dans la société. Un élément important de la promotion du changement consiste à reconnaître et à agir lorsque nous nous trompons. Nous nous engageons à le faire de manière ouverte et transparente”, ajoute l’entreprise suédoise, qui n’a pas réimprimé tous ses catalogues, mais a seulement supprimé la page en question.

Aucune nouvelle date pour leur disponibilité n’a toutefois été annoncée pour l’instant. Business Insider précise qu’une version numérique corrigée de la page en question a été publiée en ligne. Sur celle-ci, le même homme porte cette fois des vêtements différents. Contactée par ce média, l’entreprise a de nouveau présenté ses excuses, tout en expliquant que “le racisme, les préjugés et la haine n’ont pas leur place chez Ikea, et nous les condamnons dans les termes les plus forts“. […]

Quartz

8 Commentaires

  1. Quand j’étais sur Paris, nous avions fait une incursion chez Ikea, juste pour voir, c’était il y a plus de 20 ans, donc moins répandus que maintenant. Mon Dieu que dire ? Je cherche le mot…..ah j’ai trouvé, meubles de merde voilà. Du But sans plus. Mieux vaut acheter du bel occasion.

  2. Ne n’ai jamais mis les pieds dans un Ikea
    Par contre pour le déménagement d’une amie nous devions récupérer un gros meuble de chez eux et je me suis souvenu d’un sketch de l’humoriste Sellig ou il dit “un meuble Ikea ne se démonte pas, il se démembre” car même en faisant très attention nous avions failli le prendre sur la gueule.

  3. Ils faudrait ne rien acheter à toutes ces enseignes, jusqu’à ce qu’elles comprennent que ce ne sont pas les populations “stigmatisées” qui constituent la grande majorité de leurs clients, leur garantissant des revenus.

    • pour ce qui concerne Ikéa ca fait un bail, déja leur principe de “parcours” ou il faut faire le tour complet du magasin pour voir les modèles exposés avant d’aller les chercher au stock après une heure de queue leu leu, je comprends meme pas comment des gens peuvent vouloir aller perdre leur temps dans ces étuves. tout ca pour avoir des articles de bas de gamme, fabriqués par des prisonniers, la totale.

      Prenez des meubles fabriques en France, ou a la rigueur quand ca n’est plus fourni en France, du matos allemand, avec internet c’est facile a commander/recevoir.

    • A part les produits cités dans mon précédent commentaire, deux trois bricoles pratiques ainsi que les cuisines qui, paraît-il, sont de qualité si l’on parvient à les monter (bon courage), je pense qu’il y a la plupart du temps moyen de trouver d’occasion (ebay, leboncoin, les brocs et les trocs) bien mieux pour bien moins cher. Surtout que les armoires anciennes se démontent et remontent très facilement, résistant aux déménagements, ce qui n’est pas du tout le cas des meubles Ikéa : j’ai une bibliothèque à portes vitrées héritée de mes grands-parents, style Henri II de 1920 mais qui peinte en noir tire sur le Napoléon III, elle se démonte complètement très facilement et il n’y a que DEUX espèces de grosses visses métalliques, tout le reste s’emboîte en un rien de temps sans prise de tête et tient bon, depuis 100 ans.

Les commentaires sont fermés.