États-Unis : Ikea, accusé de racisme pour une photo, doit retirer 200 millions de catalogues

Sur une photo, on peut voir un jeune homme noir en train d’assembler une table basse. Il porte un t-shirt sur lequel apparaît dans le dos une série de chiffres, qui pourrait faire penser à celle sur les uniformes des détenus des prisons américaines. Ikea a convenu dans un communiqué envoyé aux médias américains que cette photo pouvait “se prêter à une interprétation négative et renforcer les stéréotypes négatifs

C’est ce qu’on appelle “un bad buzz”. Le catalogue Ikea 2021 va avoir du retard aux Etats-Unis. La faute à une page jugée potentiellement raciste, qui a contraint le géant de l’ameublement à retarder la diffusion des quelque 200 millions d’exemplaires qui devaient être distribués dans ses magasins aux Etats-Unis en août. La polémique concerne la photographie qui devait apparaître à la page 296 de ce catalogue, afin de faire la promotion du service d’assemblage de meubles TaskRabbit.

Les excuses d’Ikea

En tant qu’organisation axée sur des objectifs où la diversité et l’inclusion sont des valeurs fondamentales, IKEA s’efforce d’être une force de changement positif dans la société. Un élément important de la promotion du changement consiste à reconnaître et à agir lorsque nous nous trompons. Nous nous engageons à le faire de manière ouverte et transparente”, ajoute l’entreprise suédoise, qui n’a pas réimprimé tous ses catalogues, mais a seulement supprimé la page en question.

Aucune nouvelle date pour leur disponibilité n’a toutefois été annoncée pour l’instant. Business Insider précise qu’une version numérique corrigée de la page en question a été publiée en ligne. Sur celle-ci, le même homme porte cette fois des vêtements différents. Contactée par ce média, l’entreprise a de nouveau présenté ses excuses, tout en expliquant que “le racisme, les préjugés et la haine n’ont pas leur place chez Ikea, et nous les condamnons dans les termes les plus forts“. […]

Quartz