États-Unis : il reçoit une bourse d’études et une voiture pour avoir nettoyé une rue après une manifestation contre le racisme

Temps de lecture : 2 minutes

Antonio, un jeune Américain qui a manifesté contre le racisme la journée, a pris sur lui de nettoyer la chaussée la nuit. Un acte de solidarité qui pourrait changer son avenir.

Sur les rives du lac Erié, à quelques encablures des chutes du Niagara, le soleil se couche et Buffalo se calme enfin. Comme beaucoup d’autres aux États-Unis, cette ville de l’État de New York a été secouée par les manifestations qui font suite à la mort de George Floyd. En ce dimanche 30 mai, la rue principale de la ville est dévastée, le mobilier urbain détruit et des débris de verre couvrent la chaussée au point de la rendre impraticable.

Lorsqu’Antonio Gwynn Jr, 18 ans, qui a lui-même passé des heures à arpenter la ville pour protester contre le racisme, apprend que des affrontements ont eu lieu et que les habitants ne pourront pas se rendre à leur travail le lendemain, son sang ne fait qu’un tour.

Malgré l’heure tardive, il attrape des sacs poubelles et un balai, sort de chez lui et se met à nettoyer, seul, la grande avenue de la ville qui l’a vu naître. Pendant dix heures, cette nuit-là, il balaye et ramasse les débris sans jamais s’arrêter. Quand un groupe de voisins arrive lundi matin pour nettoyer les rues, ils sont bouche bée : Antonio a presque terminé.

L’université de Buffalo lui offre une bourse qui lui permettra de faire des études de commerce

Informés dans la journée, les habitants de la ville sont tellement impressionnés par ce geste gratuit qu’ils décident de le récompenser. Alors qu’Antonio comptait prendre un job étudiant pendant au moins deux ans pour se payer sa place en fac, l’université de Buffalo lui offre une bourse qui lui permettra d’étudier le commerce dès cet automne. Un sacré coup de pouce pour ce jeune homme tenace dont le projet professionnel est d’ouvrir une société de nettoyage ! Mais ce n’est pas tout.

Apprenant que ce courageux jeune homme recherche une voiture pour faire le trajet de son logement à l’université, un des habitants de la ville, Matt Block, décide de lui offrir la sienne. Et on ne parle pas de n’importe quelle voiture : une Ford Mustang décapotable. “Celle que j’ai toujours voulu avoir, je me suis dit que ce serait pareil pour Antonio“, précise Matt Block en souriant sur la chaîne d’info CNN. Il ne croyait pas si bien dire… Cette décapotable rouge est le modèle que conduisait la mère d’Antonio, décédée en 2018.

Je me suis senti redevable envers lui“, a confié l’un des donateurs

Apprenant le don de Matt, un entrepreneur local, Bob Briceland, offre alors au jeune homme un an d’assurance supplémentaire pour sa nouvelle voiture. “Je me suis senti redevable envers lui. On a juste besoin de se serrer les coudes et de montrer au monde qu’il y a tellement de gens bien ici“, rapporte le chef d’entreprise.

Enfin, le maire de la ville, Byron Brown, vient de lui offrir un emploi au service des bâtiments municipaux. On dit que la gentillesse est le langage qu’un sourd peut entendre et qu’un aveugle peut voir. Antonio fait la preuve que c’est aussi celui que toute une ville peut entendre.

Closermag