Etats-Unis : Le Conseil de la santé de New York déclare que le racisme est une crise de santé publique

Le Conseil de santé de la ville de New York a adopté une résolution déclarant que le racisme est une crise de santé publique. La résolution de quatre pages, qui a été adoptée lundi, est entrée en vigueur immédiatement, rejoignant en cela la ville de Chicago et bien d’autres.

« Pour construire une ville de New York plus saine, nous devons affronter le racisme en tant que crise de santé publique », a déclaré le commissaire à la santé, le Dr. Dave Chokshi.

La pandémie de COVID-19 a amplifié les inégalités, entraînant des souffrances disproportionnées supportées par les communautés de couleur dans notre ville et à travers notre pays. Mais ces inégalités ne sont pas inévitables. Aujourd’hui est un jour historique pour que le plus ancien conseil de santé du pays reconnaisse officiellement cette crise et demande des mesures pour y faire face. »

Dr Dave Chokshi, commissaire à la santé de la ville de New York.

L’un des 23 points de la résolution affirme que « l’implication dans les forces de l’ordre s’est considérablement accrue aux États-Unis au cours des dernières décennies, et des études ont montré que ces interactions sont associées à de moins bons résultats pour la santé, notamment des blessures et des décès ».

La résolution dénonce également le « racisme structurel » en « ayant un impact sur les services et les soins dans toutes les institutions de notre société » et à New York par le biais de « systèmes discriminatoires en matière de logement, d’emploi, d’éducation, de soins de santé, de droit pénal et autres, qui entraînent tous des et des résultats de santé injustes.

Neuf des actions demandées par la résolution incluent le ministère de la Santé et de l’Hygiène mentale de la ville de New York établissant «un groupe de travail interne Data for Equity pour s’assurer que le ministère de la Santé applique une optique d’équité intersectionnelle et antiraciste aux données de santé publique et fournit des orientations annuelles. à d’autres agences du maire de New York sur les meilleures pratiques pour collecter et mettre à la disposition du ministère de la Santé des données pertinentes pour suivre et améliorer l’équité en santé.

La résolution « demande également au département de la santé de New York de faire des recommandations sur les révisions de la Charte de New York contre le racisme et liées à la santé à la commission de justice raciale du maire afin de renforcer les efforts de New York pour lutter contre le racisme ».

Enfin, la résolution « demande au département de la santé de New York de poursuivre sa collaboration avec les agences sœurs pour signaler les décès, les blessures, les problèmes de santé, par race, sexe et autres données démographiques, afin d’améliorer la qualité des données et les soins ».

Chicago.Suntimes