États-Unis : Polémique après le retrait de livres pour enfants jugés racistes

Six albums du très populaire auteur américain pour enfants Dr. Seuss ont été retirés du catalogue parce qu’ils contenaient des stéréotypes raciaux. Les conservateurs dénoncent un nouvel exemple de “cancel culture”.

La maison Dr. Seuss Enterprises a annoncé la mise à l’index des albums mardi. Parmi les titres écartés figure notamment “And To Think That I Saw it on Mulberry Street“, qui présente un “garçon chinois“, portant un bol et des baguettes. Dans “If I Ran the Zoo“, des personnages aux longues moustaches apparaissent dans ce qui ressemble à une tenue traditionnelle chinoise.

Ces livres représentent des personnages de manière inappropriée et blessante“, a expliqué l’organisation qui gère les droits de l’auteur décédé en 1991. La décision de retrait, a-t-elle précisé, a été prise l’an dernier, en accord avec l’éditeur, Penguin Random House.

“Une purge socio-politique”

Mais plusieurs personnalités conservatrices américaines ont immédiatement dénoncé une forme de censure au nom du politiquement correct. Elles y voient un nouvel exemple de la “cancel culture” (culture de l’annulation), qui vise à ternir l’image ou perturber l’activité d’une personnalité ou d’une entreprise pour la contraindre à retirer des déclarations, des images ou des produits jugés offensifs ou discriminants, à s’excuser, voire à se retirer de la vie publique.

Quand l’histoire examinera cette période, elle sera considérée comme un exemple de purge socio-politique dépravée, poussée par l’hystérie et la folie“, a tweeté le sénateur républicain de Floride Marco Rubio.

Clichés sur des communautés ethniques

L’univers de Dr. Seuss a souvent été critiqué par le passé parce qu’il véhiculait, selon certains observateurs, des clichés sur différentes communautés ethniques. Il a même été accusé de promouvoir le suprémacisme blanc. Une étude publiée en 2019 par l’association Conscious Kid, qui promeut l’égalité au sein de la jeunesse, mettait en avant l’utilisation de caricatures pour des personnages chinois, japonais, ou du Moyen-Orient.

Elle montrait également que les deux seuls personnages noirs aperçus dans les albums de Dr. Seuss étaient dépeints avec seulement un pagne, transportant des animaux sauvages.

Boom des ventes

La polémique a fait donner un coup d’accélérateur aux albums de Dr. Seuss, qui occupaient, mardi en fin de journée, 14 des 20 premières places des ventes sur le site de commerce en ligne Amazon. Sur eBay, des exemplaires anciens de “If I Ran the Zoo” se négociaient jusqu’à 1300 dollars l’unité.

Une référence de la littérature pour enfants

Theodor Seuss Geisel (1904-1991), plus connu sous le nom de Dr. Seuss, est devenu à partir des années 1930 l’une des références les plus marquantes de la littérature pour enfants aux États-Unis, et ses créations se sont exportées dans de nombreux pays du monde. Les livres de Dr. Seuss se sont vendus à plus de 600 millions d’exemplaires et l’univers qu’il a inventé a fréquemment été adapté au cinéma, avec notamment “Le Grinch” (deux films), “Le Lorax”, ou encore “Horton”.

RTS