États-Unis : Pour fuir le racisme, Stevie Wonder veut rémigrer au Ghana

Stevie Wonder annonce dans une interview accordée à Oprah Winfrey qu’il envisage de quitter les États-Unis pour s’installer au Ghana, selon CNN. Le célèbre chanteur, âgé de 70 ans, cite comme motif de départ les tensions politiques qui animent son pays depuis plusieurs années, ainsi que le racisme de ses concitoyens.

“Je veux voir cette nation sourire à nouveau”, explique-t-il à la célèbre intervieweuse. “Et je veux le voir avant que je déménage au Ghana, parce que c’est ce que je vais faire.” “Vous allez vous installer de manière permanente au Ghana?”, lui demande, interloquée, Oprah Winfrey.

Un plus grand sens de la communauté qu’aux États-Unis

Et Stevie Wonder d’acquiescer, avant d’expliquer qu’il refuse que ses descendants soient victimes de racisme: “Oui. Je ne veux pas que les enfants des enfants de mes enfants soient contraints de dire, ‘Aime-moi. Respecte-moi. Estime-moi à ma juste valeur.’ C’est quoi ça?

Stevie Wonder avait déjà fait part de son projet de s’installer au Ghana dès 1994. Il avait déclaré à l’époque y sentir un plus grand sens de la communauté qu’aux États-Unis. Originaire du Michigan, Stevie Wonder a appris à jouer du piano, des percussions et de l’harmonica à 9 ans. Il a débuté une prolifique carrière de chanteur en 1961, à 11 ans. En 1984, il a remporté l’Oscar de la meilleure chanson originale pour I Just Called to Say I Love You.

BFM