États-Unis : Un homme arrêté après des fusillades dans trois salons de massage d’Atlanta, au moins huit asiatiques tués

Robert Aaron Long, originaire de Woodstock en Georgie, serait l’homme arrêté suite à des fusillades, déclenchées dans trois salons de massage, qui ont coûté la vie à huit personnes. A t-il été motivé par une rhétorique racistes envers les Asiatiques ?

Un homme est soupçonné d’avoir abattu huit personnes et d’en avoir blessé trois autres lors de trois fusillades dans des salons de massage, dont le personnel était principalement composé de femmes asiatiques, à Atlanta et dans une banlieue proche, mardi soir, selon les autorités.

Le tireur présumé, Robert Aaron Long, 21 ans, de Woodstock, GA, a été capturé mardi soir à environ 150 miles au sud d’Atlanta à l’issue d’une chasse à l’homme menée par la police à l’échelle de l’État.

Les autorités pensent que Long a ouvert le feu sur cinq personnes peu avant 17 heures au “Young’s Asian Massage Parlor” près d’Acworth, dans le comté de Cherokee en Géorgie. Quatre des victimes de cette fusillade sont décédées, selon les shérifs locaux. Moins d’une heure plus tard, quatre autres personnes ont été tuées dans des fusillades dans deux autres salons de massage sur Piedmont Road à Atlanta, selon la police d’Atlanta.

Au “Gold Spa”, la police a trouvé trois femmes tuées par balle, avant d’être appelée pour une autre fusillade de l’autre côté de la rue au “Aromatherapy Spa”, qui a fait une victime, selon la police d’Atlanta.

L’année dernière, plus de 2.800 incidents racistes contre les Asiatiques ont été recensés dans tout le pays, dans le contexte de la pandémie du coronavirus, selon les données publiées le mois dernier par la coalition nationale Stop AAPI Hate. La violence et l’incitation à la haine à l’encontre des Asiatiques font suite à une rhétorique de plus en plus populaire qui a trouvé un écho favorable auprès de l’ancien président Donald Trump, qui a par exemple décrit la pandémie du Covid comme étant le “virus chinois“.

Depuis son entrée en fonction, le président démocrate Joe Biden a décrié “les crimes haineux contre les Américains d’origine asiatique qui ont été attaqués, harcelés, blâmés et désignés comme boucs émissaires” à propos de la pandémie, qui aurait son origine en Chine.

En ce moment même, tant d’entre eux, nos compatriotes américains, sont en première ligne de cette pandémie, essayant de sauver des vies, et pourtant, ils sont forcés de vivre dans la crainte de perdre la vie simplement en marchant dans les rues d’Amérique“, a déclaré M. Biden. “C’est une erreur. C’est anti-américain. Et cela doit cesser.

Fox13 News