Etats-Unis : Un hôpital de Boston va offrir des “soins préférentiels en fonction de la race des patients”

Un hôpital de Boston déclare qu’il offrira des “soins préférentiels fondés sur la race” et des “interventions explicites en fonction de la race” dans le but de s’engager dans un “programme antiraciste pour la médecine” fondé sur la théorie de la race.

Un article de la Boston Review intitulé “Un programme antiraciste pour la médecine” présente un plan de l’hôpital Brigham and Women’s qui met en œuvre un “cadre de réparation pour la distribution des ressources médicales afin d’affronter globalement le racisme structurel“.

En collaboration avec un groupe de collègues praticiens et de dirigeants d’hôpitaux, nous avons mis au point ce que nous espérons être un programme pilote reproductible pour corriger directement de nombreuses inégalités raciales en matière de soins de santé“, ont écrit dans l’article Bram Wispelwey et Michelle Morse, instructeurs à la Harvard Medical School.

Le Dr Bram Wispelwey et le Dr Michelle Morse, qui enseignent tous deux à la Harvard Medical School, ont demandé que l’allocation des ressources médicales se fasse sur la base de la race.

Les auteurs expliquent que “l’inégalité raciale” dans les hôpitaux a un impact négatif sur les patients et proposent des solutions telles que “des transferts d’argent et des soins à prix réduit ou gratuits” uniquement en faveur des minorités.

Nous encourageons les autres institutions à agir avec confiance en faveur de l’équité et de la justice raciale, avec le soutien des récents décrets de la Maison Blanche“, expliquent les auteurs en référence aux récents décrets signés par le président Joe Biden.

La théorie critique de la race, selon laquelle les États-Unis sont un pays fondamentalement raciste, les documents fondateurs tels que la Déclaration d’indépendance et la Constitution sont intrinsèquement racistes, et une personne peut être intrinsèquement raciste simplement en raison de la couleur de sa peau, a imprégné les écoles publiques et les entreprises au cours des dernières années, ce qui a donné lieu à un décret de l’ancien président Donald Trump, aujourd’hui annulé.

Le Brigham s’engage à examiner et à éliminer les nombreux impacts du racisme sur la santé et le bien-être de nos patients“, ajoute le communiqué. “Dans le cadre de la campagne Unis Contre le Racisme de notre système, nous soutenons les efforts axés sur l’amélioration de l’accès et de l’expérience de nos patients, en nous concentrant sur la santé et la défense de la communauté, et en augmentant la diversité au sein de la direction.

La déclaration poursuit : “Dans le cadre de cet engagement, les chercheurs ont proposé un programme pilote pour les patients souffrant d’insuffisance cardiaque, qui vise à remédier aux inégalités raciales constatées dans une étude récente, qui a révélé que la race, ainsi que d’autres facteurs, influençait l’admission dans le service de cardiologie de l’hôpital. Certains aspects de ce programme pilote ont été décrits dans l’article d’opinion que vous avez cité. Ce programme constitue une étape essentielle dans l’identification des possibilités d’amélioration de l’accès pour les patients qui ont été historiquement privés d’un accès égal.

The Washington Examiner