Europe : « Les mesures contre le fondamentalisme musulman ne sont pas de l’islamophobie »

Le journaliste turc Ahmet Nesin, s’attaque à certains de ses compatriotes installés en Europe qui voient partout de l’islamophobie.

Après avoir écrit cet article, mon penchant masochiste va me pousser à allumer la télévision, pour regarder des gens dont je doute fort qu’ils soient, comme on nous les présente, journalistes ou universitaires, parler d’une manière idiote de l’islamophobie en Europe.

Inévitablement, on en viendra comme toujours au “Vous savez qu’en Allemagne, pour la fête de l’Aïd, les musulmans doivent sacrifier des animaux dans leur propre baignoire ?” Et de déplorer que ces familles musulmanes parties travailler en Allemagne ne puisse pas égorger tranquillement les bestiaux devant chez eux, comme ils en avaient l’habitude, et transformer le quartier en une rivière de sang qu’ils forcent leurs enfants à regarder. Et de conclure que les Allemands qui les privent de cette liberté sont des fascistes et des ennemis de l’islam.

Contradictions

À la fin de ce débat, ces gens qui ne comprennent rien au concept d’intégration,vont expliquer comment l’Europe nous a assimilés ou tente de le faire. Et les mêmes qui débattent des maux de cette prétendue assimilation vont probablement affirmer avant la fin du programme qu’il faudrait interdire le HDP, le parti des Kurdes de Turquie [combattu par le régime d’Ankara], sans y voir l’ombre d’une contradiction.

Et vous, Turcs, continuerez à partir habiter en Allemagne, en France, en Belgique ou ailleurs, à y vivre dans de petites colonies isolées de la société environnante, et vous vitupérerez contre ces chrétiens qui vous rejettent et vous discriminent.Vous accuserez les autres, car vous n’avez aucun tort. Vous n’évoquerez pas 1915 [le génocide des Arméniens de Turquie], ni le massacre de Dersim en 1938 [contre la minorité religieuse des Alévis] ni les émeutes des 6 et 7 Septembre [pogroms contre les Grecs et les Juifs d’Istanbul en 1955].

Vous avez emprisonné le journaliste Can Dündar pour un article publié sur les armes que vous avez envoyé à Daech, puis vous avez tenté de l’assassiner, et maintenant vous blâmez l’Allemagne qui a accepté de l’accueillir.Dans de nombreux pays d’Europe, des journaux satiriques ont été attaqués, des gens tués, pas par des religieux, mais par des fondamentalistes, et vous continuez de clore le débat en disant que ces gens ne sont pas de vrais musulmans et à protester contre ces caricatures.

Et voilà maintenant que des partisans de la charia décapitent Samuel Paty, un professeur français. Mais vous continuerez de disserter sur l’islamophobie des chrétiens, et à vous en remettre à Daech et à ses épigones, parce que c’est toute la réflexion dont vous êtes capables, en attendant que, peut-être, Allah vous envoie quelque chose depuis tout là-haut.

Arti Gerçek