Évincé du dîner des grands chefs à Lyon, le chef Martiniquais Marcel Ravin, dénonce une discrimination

Le chef étoilé Martiniquais Marcel Ravin, chef du restaurant gastronomique le Blue Bay à Monaco. • ©FB Marcel Ravin

“Je suis Martiniquais français, noir, je suis chef étoilé et je ne suis l’élève d’aucun grand chef ou système”. Sur un réseau social, le chef Marcel Ravin dénonce son éviction du dîner des grands chefs alors qu’il était invité par le Président de la République. Serge Letchimy lui apporte son soutien.

Invité par le le président de la République Française au dîner des grands chefs qui se déroulait à la préfecture du Rhône à Lyon hier (dimanche 26 septembre 2021), le chef étoilé Martiniquais Marcel Ravin s’est vu refuser l’entrée alors qu’il était muni de son carton d’invitation en bonne et due forme.

Dans un post sur un réseau social, il s’estime victime de discrimination.

Oui je parle de ma différence, celle de mon histoire avec tout ce qu’elle comporte. Ceux qui me connaissent vraiment, savent qu’elle n’est pas commune. Je suis martiniquais français, noir, je suis chef étoilé et je ne suis l’élève d’aucun grand chef ou système. J’ai donc eu à me battre pour ma passion et je continuerai.

Marcel Ravin, chef étoilé et chef du Blue Bay à Monaco
Carton d’invitation du dîner des grands chefs à Lyon. • ©FB Marcel Ravin

Dans la même file d’attente que d’autres grands chefs, il se trouve aux côtés d’Alexis Trolliet, un autre chef lyonnais. 

On était ensemble, j’avais ma carte d’invitation nominative et ma carte d’identité nominative mais ils m’ont dit que je n’étais pas sur la liste et leur responsable n’a rien voulu savoir. Bien entendu certains sont rentrés alors qu’ils n’avaient aucune invitation. Voilà, je suis choqué et déçu.

Marcel Ravin

Le manque de fraternité à la porte des grands chefs cuisiniers 

Dépité, humilié, Marcel Ravin part dîner dans un bar. Au menu andouillette et frites…

Marcel Ravin se retrouve au bar alors qu’il était invité au Dîner des Grands Chefs. • ©FB Marcel Ravin

Ce lundi matin (27 septembre 2021) Marcel Ravin a posté un autre commentaire où il fait part de toute son amertume et de ce que cette éviction a provoqué comme blessures.

Oui je parle de ma différence, celle de mon histoire avec tout ce qu’elle comporte. Ceux qui me connaissent vraiment, savent qu’elle n’est pas commune. Je suis martiniquais français, noir, je suis chef étoilé et je ne suis l’élève d’aucun grand chef ou système. J’ai donc eu à me battre pour ma passion et je continuerai.

Marcel Ravin

Puis, fidèle à son tempérament, Marcel Ravin conclut : 

J’ai l’espoir que notre profession se fédère et qu’aucun chef reconnu pas ses pairs, ne soit plus jamais laissé sur le pas de la porte. Je veux croire que l’organisation de cet événement s’excuse du manque de considération suite à une absence sur les listes… et surtout je garde en mémoire le meilleur… toute la compassion du vigile gêné de pas avoir pu faire déplacer un organisateur et la bienveillance des policiers tristes de me voir repartir mon carton à la main et ma veste blanche sous le bras

Marcel Ravin

Soutien du président de la CTM

Dans un tweet, le président de la collectivité territoriale de Martinique, Serge Letchimy dénonce : 

Un acte inacceptable qui soulève de nombreuses questions “sur le pourquoi du refus”. Les responsables de ce dîner doivent nous expliquer ce qu’il s’est réellement passé. Dans le cas contraire nous seront obligés de tirer les conclusions qui s’imposent. 

Serge Letchimy, président de la collectivité territoriale de Martinique

franceinfo: