Evreux (27) : Madame Dilu, une Angolaise enceinte, n’a pas obtenu le statut de réfugiée

Des enseignants et des associations de soutien aux migrants sont mobilisés pour venir en aide à une ressortissante angolaise à Évreux, enceinte et mère de trois enfants, sur le point de se retrouver à la rue.

À la rue avec ses trois enfants alors qu’elle est sur le point d’accoucher. C’est ce qui risque d’arriver à partir de lundi 17 mai 2021 à une Angolaise âgée d’une trentaine d’années. Arrivée en France en 2018 et logée avec ses enfants dans un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile à Évreux, cette mère de famille n’a pas obtenu le statut de réfugiée.

Une situation jugée intolérable par des enseignants de l’école élémentaire Romain-Rolland, où est scolarisé l’un des enfants […]. En conséquence, un rassemblement est prévu devant l’école élémentaire Romain-Rolland, à 12 h, ce lundi 17 mai 2021.

Paris Normandie

Madame DILU, angolaise, a 3 enfants en bas âge. Elle est arrivée en France en 2018 […]. Elle a effectué les démarches pour demander le statut de réfugiée. Sa demande d’asile a été rejetée. Cette famille est hébergée au PRAHDA (programme d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile) -ADOMA d’Evreux, 17 rue de la Marnière Riga, à Evreux. Mme DILU va faire un recours mais en attendant  elle doit quitter [l’hébergement qu’elle occupe] le lundi 17 mai. Jusqu’ici, les PRAHDA attendaient toujours la lettre officielle du rejet de la demande d’asile avant de décider de la mise à la porte un mois plus tard. Dans cette situation, la mise à la rue devient effective avant même la réception du courrier […].

Pétition signée “fD”
(Extraits)