Expulsion des Algériens radicalisés de France : Voici la position de l’Algérie

Temps de lecture : < 1 minute

L’Algérie a rejeté la liste des « Français d’origine algérienne fichés pour radicalisme » que la France désire expulser vers leur pays d’origine. Lors de sa visite de travail en Algérie, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Moussa Darmanin, a présenté une liste de personnes radicalisées, que l’Algérie refuse catégoriquement d’accueillir

En effet, l’Algérie a refusé la liste présentée par le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, lors de sa visite de travail de deux jours. L’Algérie a argué que cette liste contenait des noms d’Algériens nés en France. Il ne s’agit nullement de migrants clandestins ou de Harraga. Ce sont des individus impliqués dans des actes de violence ou de terrorisme nés en France, mais dont les parents sont d’origine algérienne.

La France ne considère pas les Algériens nés en France comme Français ?

La France ne semble toujours pas considérer les Algériens nés en France et détenteurs de la nationalité française comme des Français à part entière. Les Français d’origine algérienne ou maghrébine sont souvent renvoyés à leurs origines ou carrément perçus comme des « immigrés et non des Français à part entière ». D’ailleurs, la ministre Marlène Schiappa a qualifié Zinedine Zidane d’immigré en pleine Assemblée nationale, alors que c’est un Français né en France de parents natifs d’Algérie.

En effet, lors d’une allocution, Marlène Schiappa a fait référence à de nombreux artistes dont les origines ne sont pas françaises, pour mettre en exergue l’apport positif de l’immigration à la France. « De Marie Curie à Nicolas Sarkozy, de Zinedine Zidane à Gambetta, d’Oma Sy à Yannick Noah, les immigrés ont enrichi la France », a-t-elle déclaré.

Source: ObservAlgérie

3 Commentaires

  1. Et au fait la demi-portion, t’as bien sucé le muzz j’espère ? Ca fait quoi de pisser sur la mémoire des français massacrés par tes potes felouz ?

Les commentaires sont fermés.