Face au drame des migrants, José Benavente, pilote humanitaire survole la Méditerranée pour leur porter secours

Plusieurs navires d’ONG sillonnent la Méditerranée à la recherche d’embarcations à la dérive. Ces bateaux sont épaulés, on le sait moins, par un tout petit avion affrété par l’ONG “Pilotes volontaires” qui repère les navires en danger pour les signaler. Des journées souvent fortes en émotions.

Les bénévoles étudient la probabilité que des migrants prennent la mer depuis la Tunisie ou la Libye • © FTV

En 2015, face au drame des migrants et lorsque les missions comme celles de Sos Méditerranée ont démarré, José qui auparavant a travaillé pour “Action contre la faim”, s’est investi pour porter des assistances aériennes. Les bateaux d’ONG portant assistance aux migrants rencontrent des difficultés en terme d’observations aériennes.

José Benavente, fondateur de l’ONG “Pilotes volontaires“, est un homme engagé qui sillonne la Méditerranée à la recherche d’embarcations de migrants.

Voir le reportage

Prêter assistance à toute personne se trouvant en péril en mer

Pendant que les touristes profitent de la plage, les bénévoles de l’ONG guettent une toute autre réalité. L’été, les départs d’embarcation de migrants se multiplient en Méditerranée, ainsi que les naufrages.

Pour éviter un maximum de drames, chaque soir José Benavente et ses équipes étudient les conditions météorologiques sur le littoral avec comme critères : hauteurs des vagues et forces du vent. Ces indications leur permettent d’établir les probabilités que des migrants prennent la mer depuis la Tunisie ou la Libye.

Malgré les tracasseries logistiques et administratives, José et ses bénévoles ne perdent pas de leur motivation pour porter assistance à la moindre occasion.

A bord d’un petit avion qu’il a acquis grâce à l’aide d’un ami, José peut partir en mission. Parfois il arrive que de petites embarcations vides soient aperçues, sans savoir ce qu’il est arrivé à ceux qui s’y trouvaient.

Gardes côtes contre humanitaires

José assiste à une intervention impliquant une embarcation avec à son bord une trentaine de personnes. Les gardes côtes sont à leur trousse, bien décidés à les renvoyer à Tripoli. Au même moment le navire Ocean Viking de Sos Méditerranée met cap sur le bateau.

Finalement le bateau des migrants sera stoppé dans sa course par les gardes côtes libyens. Les libyens opèrent en zone maltaise au mépris du droit maritime.

C’est extrêmement dur pour nous d’être témoins de ces interceptions parce qu’on ne sait pas après ce qu’il va se passer pour ces gens. Ces gens vont être détenus, pendant cette détention ils vont être torturés, violés, certains d’entre eux seront vendus comme esclaves.

José Benavente

Ce jour-là, les migrants parviennent malgré tout à fausser compagnie aux gardes libyens qui cette fois choisiront de laisser faire.

Ce sont finalement 44 personnes dont 15 enfants qui seront sauvés grâce à l’intervention et la coopération des 2 ONG, “Pilotes volontaires” et Sos Méditerranée.

Partir à la rencontre du monde méditerranéen. Découvrir ses richesses, sa diversité culturelle, ses réalités multiples, à travers des portraits, des regards et plonger au cœur de l’histoire sans cesse en mouvement. C’est le propos de ce magazine réalisé en collaboration avec plusieurs chaînes de télévision du bassin méditerranéen.

franceinfo: