Fettah Malki, l’Algérien qui a armé le terroriste musulman Mohamed Merah, est sorti de prison, une procédure d’expulsion est en cours

Fettah Malki, qui a fourni une arme et un gilet pare-balles au tueur Mohamed Merah, avait été condamné à 14 puis 10 ans de prison en appel, pour association de malfaiteurs. Il a été libéré fin août et placé en centre de rétention. Une procédure d’expulsion est en cours.

Selon les informations de France Bleu Occitanie, Fettah Malki a été libéré de la maison d’arrêt de Seysses fin août. Cet homme de 37 ans avait fourni une arme et un gilet pare-balles à Mohamed Merah, auteur des attentats de Toulouse et Montauban en mars 2012, qui avaient fait sept morts et plusieurs blessés. 

D’abord condamné à 14 ans de réclusion criminelle en 2017 pour association de malfaiteurs terroriste, Fettah Malki a finalement écopé de 10 ans de prison en appel en 2019. “Le tribunal avait enlevé toutes les qualifications terroristes. Ce qui a permis à mon client d’obtenir les remises de peine, qu’il n’aurait pas touché autrement. Il a eu des réductions de peine automatiques et a été remis en liberté fin août”, explique Me Alexandre Martin, l’un de ses avocats.

Une procédure d’expulsion en cours

Après huit années d’incarcération, Fettah Malki est sorti de prison. Mais il a été placé en centre de rétention administrative à Cornebarrieu (Haute-Garonne). “Une procédure d’expulsion vers l’Algérie est en cours, le ministère de l’Intérieur considère qu’il faut l’expulser. Mais cela n’a aucun sens, Fettah Malki est arrivé ici à l’âge de 10 ans, il n’a personne là-bas”, précise Me Christian Etelin, l’un de ses avocats.

“Il faut l’accepter, la justice est passée”

Entendre parler de cet homme ravive forcément d’horribles souvenirs chez les familles de victimes. Me Antoine Casubolo Ferro, avocat de l’Association française des victimes du terrorisme, présent au procès Merah, rappelle donc l’importance d’expliquer les décisions de justice.

“Les gens vivent avec cette cicatrice qui ne se refermera jamais. Forcément, pour eux, ce n’est pas une bonne nouvelle, mais il faut l’accepter, la justice est passée. Notre rôle est d’expliquer qu’il a été condamné pour ce qu’il a fait. Les juges ont considéré qu’il n’était pas au courant des projets de Merah. En revanche, si Abdelkader Merah sortait maintenant, ça serait un choc. Mais Fettah Malki a fait ses 8 ans, voilà, la justice est passée”, explique l’avocat. 

Interpellé un an après les attentats

Fettah Malki est arrivé en France à l’âge de 10 ans, dans le quartier des Izards à Toulouse, où il a longtemps côtoyé Abdelkader Merah, le frère du terroriste, condamné à trente ans de prison pour complicité d’assassinat. Fettah Malki, avait été interpellé en mai 2013, plus d’un an après les attentats de Toulouse et Montauban, car il avait fourni une arme et un gilet pare-balles à Mohamed Merah, mais il a toujours soutenu ne pas savoir à quoi ils étaient destinés. 

France Bleu