Fontenay-aux-Roses (92) : Dix familles demandent un relogement en urgence car leur HLM serait hanté par des djinns, ces fantômes issus de l’islam (Maj: Walid témoigne)

18/06/2022

Le service logement de la ville de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) a reçu, le 23 mai dernier, une lettre pas comme les autres… Dix locataires habitant entre le 1er et le 5e étage d’un HLM de la cité des Blagis ont demandé à être relogés d’urgence. La raison de cette requête ? Leur logement, datant des années 60, serait hanté… Le Parisien révèle une partie du contenu de la lettre rédigée par ces Fontenaissiens : « Tous les locataires concernés par cet incident pourront justifier de ce qu’ils ont vu, à savoir des fantômes apparaître dans nos appartements et dans l’immeuble. Suite à cela, presque toutes les familles sont malades et touchés avec leurs enfants ».

Le témoignage de Jean-Didier, chasseur de fantômes !

____________

13/06/2022

11 juin 2022

Le maire ne s’attendait sans doute pas à une telle demande. Dix habitants d’un HLM de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) ont écrit au service logement de leur mairie pour demander un relogement en urgence. Selon eux, leur immeuble serait hanté.

Plus précisément, ce sont les étages 1 à 5 d’une même cage d’escalier qui seraient en proie à un fantôme. “Tous les locataires concernés par cet incident pourront justifier de ce qu’ils ont vu, à savoir des fantômes apparaître dans nos appartements et dans l’immeuble. Suite à cela, presque toutes les familles sont malades et touchées avec leurs enfants”, écrivent-ils dans leur lettre. Les locataires font même le lien avec le décès d’un septuagénaire en avril 2019, dans son appartement. C’est au décès de cet homme lui-même décrit comme voyant des fantômes que les phénomènes auraient débuté.

Je peux être folle, tu peux être folle, mais tout l’immeuble ne peut pas être fou”, insiste auprès de nos confrères Souad, une habitante dont le fils est suivi sur le plan psychiatrique après avoir fait une tentative de suicide.

Un autre résident convient tout à fait de l’existence de ce que certains décrivent comme des fantômes et d’autres comme des djinns, ces créatures surnaturelles issues de l’islam. “Par rapport à ma croyance, je sais qu’il peut se passer des choses. Je suis musulman. Nous, on croit à la sorcellerie”, pose-t-il.

Au point même, pour certains, d’en parler avec un imam. Souad affirme que ce dernier lui a conseillé de déverser du sel au seuil de son logement pour éloigner les présences paranormales et de trouver réconfort dans le Coran.

Si la Ville n’atteste pas de la cause paranormale, le maire a néanmoins prévu de venir rencontrer les habitants. Une opération de démolition-reconstruction de toute la barre HLM est déjà prévue dans le cadre d’un plan de rénovation. Reste à savoir si cela fera disparaître les fantômes.

La Provence