Football : Soupçons de racisme et d’homophobie au centre de formation du Bayern Munich

Temps de lecture : < 1 minute

Selon le média allemand ARD, un ancien entraîneur du centre de formation Bayern Munich est soupçonné de racisme auprès de jeunes joueurs.

À quelques jours de disputer un quart de finale de Ligue des champions, le Bayern Munich fait l’actualité pour une information moins glorieuse. L’un de ses employés, qui a déjà entraîné des jeunes du centre de formation, aurait été coupable de racisme sur plusieurs joueurs alors que plusieurs lettres dénonçant ces actes ont été envoyées au club.

Une “querelle interne” pour le Bayern

Le Bayern Munich, qui n’avait un temps pas réagi aux courriers, a expliqué qu’il s’agissait d’une “querelle privée” même s’il a ouvert une enquête interne depuis que Sport Inside, émission de télévision d’ARD, lui a envoyé des preuves. La dernière lettre en date, remontant au 28 octobre, est signée de la main d’un parent de joueur.

Des insultes racistes et homophobes

Il est reproché à un ancien entraîneur en particulier d’avoir envoyé plusieurs messages à caractère racistes et homophobes dans un groupe de discussion WhatsApp. L’employé en question aurait proféré des insultes et se serait moqué de certains jeunes à propos de leur couleur de peau ou de leur origine, avec l’approbation d’autres membres du groupe. Des critiques plus globales sur le Bayern Campus à propos notamment des méthodes dites “sadiques” sont aussi sorties de ces lettres.

Un compte Twitter avait aussi récemment partagé plusieurs de ces messages mais il a été qualifié de “faux” par le Bayern et a de toute façon été supprimé du réseau social. Si l’histoire remonte à deux ans, le club pourrait voir son image écorchée et compte tout de même “prendre les problèmes au sérieux et les examiner attentivement en interne”, selon ARD.

RMC