Francis Ngannou, migrant camerounais et ancien SDF parisien devient champion du monde de MMA

Le Camerounais Francis Ngannou est devenu champion du monde des lourds de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) la nuit dernière en battant l’Américain d’origine croate Stipe Miocic.

Ngannou, 34 ans, ancien migrant camerounais, qui fut recueilli par une association parisienne lorsqu’il était SDF à Paris en 2013, s’est imposé dès la 2e reprise sur un KO dévastateur. Ngannou compte désormais 16 victoires pour trois défaites en UFC et devient l’homme à battre de la catégorie poids lourds.

“Un sentiment si puissant”

Dès la première reprise, il a dû encaisser un gros crochet du droit à la tempe gauche, une série de coups rapprochés du gauche après que son adversaire a réussi se sortir d’une tentative prise au sol, et un coup de pied à la tempe droite. En regagnant son coin, un mélange d’incompréhension et de colère l’a accompagné. Le pire l’attendait pourtant.

Patient, mais contraint d’aller de l’avant pour compenser une allonge moins grande, Ngannou a vu que son adversaire n’était pas au mieux et a trouvé la faille, d’un enchaînement droite-gauche pleine face qui a fait rebondir Miocic sur le grillage. Sur quoi, il lui a asséné une série de coups de près, avant de l’achever en contre d’un gros jab du gauche.

Je trouve difficilement les mots, je m’étais fait cette promesse de gagner. Accomplir cela, alors que personne ne pensait que je pouvais le faire est un sentiment si puissant. Donner tort à ceux qui doutaient de moi me donne une immense satisfaction“, a-t-il déclaré après s’être emparé de la ceinture de champion du monde.

Le Républicain Lorrain