François Reynaert : « En français, il y a plus de mots d’origine arabe que de mots d’origine gauloise »

Dans le nouvel épisode du podcast « Histoires inattendues », nous plongeons avec François Reynaert dans le dictionnaire pour en ressortir avec ce fait étonnant : en français, il y a beaucoup plus de mots d’origine arabe que de mots d’origine gauloise.

Ouvrons donc un dictionnaire et faisons le compte. Quels sont, dans notre langue, les noms qui nous viennent des langues gauloises ? Alouette, chat-huant, suie… Il y en a environ 150 comme ceux-là, toujours connus, bien sûr, mais souvent aussi d’un usage plutôt rare. Voyons maintenant ceux qui nous viennent de l’arabe : abricot, alcool, bougie, sucre, zéro. Près de 500, et, le plus souvent, d’un usage si courant qu’on a oublié d’où ils venaient. Comment expliquer ce mystère ?

Faut-il alerter la fachosphère ? L’extrême droite doit-elle se dresser contre un « grand remplacement » linguistique ? sûrement pas. Il suffit de se pencher dans l’histoire passionnante du français pour comprendre l’origine de ce phénomène. François Reynaert nous explique tout cela dans son nouveau podcast.