Généalogie : Le site Ancestry se fait racheter 4,7 milliards par un fond d’investissement

Temps de lecture : 2 minutes

Les chiffres donnent le tournis : le site de généalogie Ancestry vient d’être racheté par Blackstone Group lors d’une opération évaluée à 4,7 milliards de dollars. 75% des parts d’Ancestry passent donc entre les mains de cette société de capital-investissement. Ancestry compte plus de trois millions d’abonnés payants pour un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard de dollars par an.

Fondé en 1996 dans l’Utah par des Mormons (et revendu plusieurs fois depuis), le portail revendique le titre de “plus grand site de généalogie au monde”, avec plus de 6 milliards de documents sur l’histoire de la famille pour les États-Unis, sans compter les sources historiques disponibles dans les autres pays. En France, toutefois, ces sources sont peu fournies, faisant une faible concurrence à d’autres sites de généalogie mieux implantés dans l’hexagone, à l’image de Geneanet ou de Filae.

Toutefois, il est vraisemblable que les espérances financières de Blackstone reposent beaucoup plus sur la génétique et les données de santé que sur la généalogie pure et dure. En effet, Ancestry ne se contente pas de fournir des arbres, mais propose depuis plusieurs années des tests ADN. Le portail déclare 18 millions de profils génétiques, soit sans doute la plus importante base de données génétique mondiale grand public.

Cette acquisition arrive en plein débat sur la protection des données privées, les consommateurs américains s’inquiétant de plus en plus de la main mise de grands groupes sur la génétique. Ancestry s’est déjà associée à des sociétés pharmaceutiques pour partager des données et a lancé récemment de nouvelles analyses ADN de santé. Le Pentagone a même mis en garde les militaires américains contre l’utilisation de kits de test ADN vendus par Ancestry et ses concurrents.

Liens