Générac (30) : Prison ferme et bracelet électronique pour avoir traité une gendarme, originaire du Maghreb, de « sale bougnoule »

Je regrette fortement, je me suis emporté, une fois de plus suite à un traitement médical mal pris et à l’alcool“, se défend, ce mardi matin, devant le tribunal, Jean-Marc Arzalier, poursuivi pour des faits graves d’outrage visant une gendarme de Saint-Gilles, en raison de ses origines.

Celui qui se revendique “nationaliste” est aussi mis en cause pour des faits de provocation publique à la haine et d’apologie de crime après avoir diffusé des propos odieux, via sa page publique Facebook sur les juifs, les arabes, les camps d’extermination…

Les gendarmes avaient été appelés à son domicile pour un différend familial. Il est tombé sur la même militaire qu’il avait insultée en 2016.

« Sale bougnoule ! Allez vous occuper de tous les juifs et les arabes qui traînent », a lancé Jean-Marc Arzalier, 49 ans, à la gendarme qui est intervenue samedi dernier au domicile de cet habitant de Générac.

La militaire et ses collègues avaient été appelés par la compagne du quadragénaire qui dans un coup de colère avait mis à sac la maison. Il s’était énervé après avoir vu un noir à la télé. La militaire originaire du Maghreb avait essuyé le même type de propos racistes qu’en 2016 alors qu’elle était intervenue dans des conditions similaires liées à une dispute avec sa compagne.
À l’époque, il avait déjà traité la gendarme de « bougnoule » tout en poussant son cochon de 100 kg à mordre la gendarme. Il avait écopé de quatre mois avec sursis.


Neuf condamnations


Mais l’affaire n’est pas en état d’être jugée car deux experts psychiatres ont déposé des conclusions divergentes pour ce prévenu. L’un estime qu’il existe une abolition du discernement, l’autre qu’il est parfaitement responsable de ses actes. La présidente Ruellan et un assesseur posent de nombreuses questions précises au prévenu qui répond volontiers notamment ses idées politiques. Il reconnaît qu’il a une proximité politique avec l’extrême droite.

Le parquet a évoqué par ailleurs des publications antisémites et racistes sur les réseaux, avec des allusions à l’islam, la race aryenne ou des photos parodiques de camp de concentration. Abominable pour le parquet qui promet d’autres poursuites et demande et obtient la détention provisoire. […]

Midi Libre

7 thoughts on “Générac (30) : Prison ferme et bracelet électronique pour avoir traité une gendarme, originaire du Maghreb, de « sale bougnoule »

  • Avatar

    Il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire à notre époque .
    Le système aura beau condamner et enfermer les Français .
    Mais il ne pourra jamais nous obliger à aimer les nwars , les arabes et les juifs .

    • Avatar

      le christianisme est une religion de juifs importée, votre haine des juifs n’a aucun sens puisqu’elle vient du christianisme

  • Avatar

    En même temps, les tribunaux sont engorgés à tel point que tout le système judiciaire est en danger…

  • Avatar

    À l’époque, il avait déjà traité la gendarme de « bougnoule » tout en poussant son cochon de 100 kg à mordre la gendarme.
    Sacré phéno quand même

Commentaires fermés.