Genève : Un projet de « coaching pour familles migrantes » démarre aux Charmilles

L’association Droit et intégration offre désormais des conseils aux couples en difficultés.

Tenue par des bénévoles, une permanence reçoit des couples et les oriente dans la société suisse. L’aventure de ce coaching pour familles migrantes dans le quartier des Charmilles a débuté en 2016. C’était à l’époque un projet pilote alliant des compétences juridiques et du savoir-faire psychosocial. Six ans plus tard, dont deux années de crise sanitaire qui ont mis leurs activités en veilleuse, les bénévoles de la permanence familiale de l’Association Les Passerelles proposent toujours leurs services.

Un délicieux couscous gratuit a officialisé le lancement d’un projet pilote de «coaching pour familles migrantes du 1203», mardi soir dans le 99, l’espace de quartier des Charmilles. Un coaching familial? L’idée a jailli dans l’esprit de William Makosso, fondateur de l’association Droit et intégration lors des permanences juridiques qu’il offre aux habitants du quartier. «Nous étions compétents pour traiter les questions juridiques mais pas pour les questions psychosociales», a réalisé ce juriste helvético-congolais.

Le juriste helvético-congolais.William Makosso (à droite) et Benaouda Belghoul (à droite), un ancien du Service de protection de l’adulte, est le coordinateur de la permanence familiale du 99, dans le quartier de l’Europe aux Charmilles.

La Tribune de Genève