Géorgie : Découverte d’une dent humaine vieille de 1,8 million d’années

OROZMANI, Géorgie (Reuters) – Des archéologues géorgiens ont découvert une dent vieille de 1,8 million d’années appartenant à une des premières espèces humaines – une preuve, selon eux, que la région fut parmi les premières peuplées en Europe à la Préhistoire.

La dent a été découverte près du village d’Orozmani, à environ 100 kilomètres au sud-ouest de la capitale géorgienne de Tbilissi, à proximité de Dmanisi où des crânes humains datant de 1,8 million d’années ont été trouvés à la fin des années 1990 et au début des années 2000. La découverte sur le site de Dmanisi, la plus ancienne de ce type dans le monde en dehors de l’Afrique, a permis aux scientifiques de mieux comprendre l’évolution de l’homme et ses comportements migratoires.

Des archéologues géorgiens ont découvert une dent vieille de 1,8 million d’années appartenant à une des premières espèces humaines.

La dernière découverte en date, à 20 kilomètres de Dmanisi, renforce la thèse selon laquelle la région montagneuse du sud du Caucase a été l’un des premiers lieux d’habitation des premiers humains après leur migration hors d’Afrique, selon les experts.

Orozmani, avec Dmanisi, représente le centre de la plus ancienne apparition de l’homme ancien dans le monde en dehors de l’Afrique”, a déclaré le Centre national de recherche en archéologie et préhistoire, en annonçant la découverte de la dent.

Selon Giorgi Bidzinachvili, le responsable scientifique de l’équipe archéologique, la dent pourrait appartenir à un “cousin” de Zezva et Mzia, les noms donnés aux deux crânes presque entièrement conservés trouvés à Dmanisi.

“Les implications, non seulement pour ce site, mais aussi pour la Géorgie et l’histoire de l’homme quittant l’Afrique il y a 1,8 million d’années sont énormes”, a déclaré Jack Peart, étudiant britannique en archéologie, qui a découvert la dent à Orozmani. “Cela confirme que la Géorgie est un endroit très important pour la paléoanthropologie et l’histoire de l’humanité en général”, a-t-il dit à Reuters.

Le plus ancien fossile de l’Homo sapiens et apparentés trouvé jusqu’à présent dans le monde – une partie de mâchoire découverte dans l’actuelle Éthiopie – date d’environ 2,8 millions d’années. 

Challenges