Gérald Darmanin: “La menace principale c’est l’islamisme radical mais ce n’est pas la seule”, il y a aussi celle “des suprématistes blancs”

Temps de lecture : 2 minutes

Pour le second numéro de “Face à BFM”, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a répondu aux questions des journalistes de BFMTV et de BFM BUSINESS autour de la lutte contre l’islamisme après l’attentat contre le professeur Samuel Paty.

Comment lutter contre la menace terroriste ? Quelles mesures concrètes compte prendre le gouvernement ? Comment lutter contre les “séparatismes” ? Comment combattre l’islam radical ? Comment mieux surveiller les réseaux sociaux ?

Le ministre évoque la dangerosité des suprématistes blancs à partir de la quarantième minute.

Le ministre est interrogé par : Ruth Elkrief, pour les questions de politique ; Ruth Elkrief sur la politique de lutte contre la radicalisation ; Bruce Toussaint, pour les questions posées par les Français ; Sarah-Lou Cohen et Cécile Ollivier sur la lutte anti-terroriste et son efficacité et Benoît Gallerey sur les réactions des internautes.

Elliot, 19 ans, craint pour la sécurité des établissements scolaires. Il s’adresse au Ministre pour lui signifier son inquiétude. Il voudrait aussi connaître les moyens qui doivent être mis en œuvre à partir du mois de novembre.
Ali, 18 ans, interroge Gérald Darmanin au sujet des imams radicalisés. Va t-il les expulser ou bien organisera t-il des médiations afin de les gérer?
Hamza Bensatem, 23 ans, habitant les quartiers nord de Marseille voudrait plus de paix et de fraternité face à la haine

2 Commentaires

  1. Dans une société homogène, les suprémacistes blancs auraient à peu près la même utilité qu’un parapluie en pleine canicule.

  2. Ahhh, les fameux suprémassists blancs qui écrasent des enfants à Nice, flinguent les bistres dans les concerts, garent des avions dans des tours et décapitent des innocents.

Les commentaires sont fermés.