Grenoble : démonstration de force de dealers sur les réseaux sociaux (Maj) Clip de rap?

Temps de lecture : 2 minutes

Le Parisien.

Images d’armes factices pour un clip de musique ou vraies armes de guerre pour trafic de drogue ? La justice recherche les auteurs des vidéos qui sèment le trouble à Grenoble.

Aujourd’hui, un jeune rappeur grenoblois de 16 ans, qui se fait appeler Corbak Hood, affirme que les images qui ont provoqué cette polémique ont en fait été prises lors du tournage de son dernier clip « ChicaGre » (contraction de Chicago et Grenoble) qu’il a mis en ligne ce lundi 31 août sur YouTube.

Une manipulation de la part des dealers ?

Le préfet de l’Isère, Lionel Beffre, est surpris par tant d’arrogance : « Il est jeune. Il apprendra peut-être avec la vie. Je crois d’ailleurs que le procureur a bien l’intention de s’intéresser à ce jeune rappeur et à ses œuvres. Certains disent qu’il s’agit d’un clip. C’est l’enquête qui le déterminera. » Beaucoup de questions restent en effet en suspens, malgré les affirmations du rappeur : les armes étaient-elles vraiment factices ? N’y avait-il vraiment pas de drogue dans les sachets exposés sur le point de deal ?

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Des trafiquants n’ont pas hésité à se filmer sur les réseaux sociaux, encagoulés avec des armes lourdes à la main sur leur point de deal. Une démonstration de force qui serait destinée à dissuader d’éventuels rivaux.

Ce sont des vidéos qui font beaucoup de bruit à Grenoble, au point que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a fait savoir ce mercredi soir qu’ une opération de police avait été diligentée en urgence. Les dealers de la cité Mistral, haut lieu du trafic de drogue dans la capitale des Alpes, ont décidé de s’afficher sur les réseaux sociaux à travers une véritable démonstration de force.

La suite sur Le Parisien.

5 Commentaires

  1. Ouf ce n’est qu’une gentille farce. On a eu peur que ce soit vrai que des dealers sont vraiment armés dans les cités.

Les commentaires sont fermés.