Hautes-Alpes : un individu armé et menaçant retranché à son domicile (Màj) abattu par le GIGN

Retranché chez lui depuis 24 heures, un individu armé est mort abattu par le GIGN alors qu’il menaçait les gendames , mercredi 2 juin à Saint-Etienne-le-Laus dans les Hautes-Alpes.

Le GIGN s’est rendu à Saint-Étienne-le-Laus, un petit village situé à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Gap (Hautes-Alpes). • © Gendarmerie

Le GIGN a donné l’assaut. L’homme de 48 ans armé et retranché seul chez lui depuis 24h sur les hauteurs du village de Saint-Etienne-le-Laus (Hautes-Alpes) a été mortellement blessé au thorax par un tir de riposte ce mercredi à 11h30.

Le forcené n’a pas fait usage de son arme mais son attitude était menaçante. “Il a exhibé son arme en direction du gendarme, rapporte le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy. Le passage à l’acte était imminent”.

__________________________

Aucun échange de coup de feu n’a eu lieu pour le moment. L’homme retranché seul chez lui sur les hauteurs du village de Saint-Etienne-le-Laus (Hautes-Alpes) semble montrer une personnalité schizophrène et tenir des propos incohérents, selon les gendarmes qui agissent avec beaucoup de prudence. 

La zone est bouclée, plus d’une vingtaine de gendarmes sont sur les lieux. L’antenne du GIGN d’Orange s’est également rendue sur place. 

Les gendarmes priorisent le dialogue avec le forcené. Trois négociateurs sont présents. Les négociations ont commencé peu après 20 heures.

“A l’heure actuelle il s’agit donc d’une situation qui, bien que difficile, ne relève pas d’une comparaison avec ce qu’il s’est passé ces derniers jours”, précise la gendarmerie. 

Lundi, des membres du GIGN ont neutralisé Terry Dupin, “le forcené de Dordogne” après trente-six heures de traque. Lourdement armé, ce dernier avait agressé le nouveau compagnon de son ex-femme avant de tirer sur les gendarmes venus sur place. Il a ensuite pris la fuite.

France 3