Hollywood et les réalisateurs de Batgirl «stupéfaits» par la décision d’enterrer un film déjà tourné

Batgirl mettait en scène Leslie Grace dans le premier rôle, aux côtés de Michael Keaton, qui enfilait à nouveau le mythique costume de Batman. ROBYN BECK / AFP

Le film aux 90 millions de dollars, avec Leslie Grace, ne sera diffusé ni au cinéma, ni en streaming. En pleine fusion, Warner continue de tailler dans ses projets.

La décision a ébranlé le tout-Hollywood. De la presse spécialisée aux patrons des studios rivaux. Le nouveau PDG de Warner Bros Discovery David Zaslav a choisi de mettre au placard le long métrage Batgirl, qui ne sortira ni en ligne qui était sa destination initiale, ni même au cinéma. Déjà tourné, en cours de postproduction, ce projet développé spécifiquement pour la plateforme de streaming du groupe HBO Max avait pourtant pu compter sur un budget de 90 millions de dollars.

Batgirl pâtit de la récente fusion entre Discovery et Warner et d’un changement brutal de stratégie. Le choix de produire des films originaux pour la plateforme se rattachant à l’univers DC Comics, né de la nécessité de contourner les cinémas en pleine pandémie de Covid-19, ne faisait pas l’unanimité. Batgirl aurait été jugé trop cher eu égard au nombre de nouveaux abonnements à HBO Max qu’il aurait pu générer.

Sous l’égide de David Zaslav, le conglomérat veut se serrer la ceinture. Batgirl n’était pas non plus jugé assez spectaculaire pour justifier une sortie sur grand écran et le budget promotion conséquent que cela aurait nécessité. Selon Variety et The Hollywood Reporterles projections tests auraient été décevantes. En le remisant sur une étagère, en renonçant à une sortie en salle, en ligne ou en DVD, Warner Bros peut bénéficier d’un avantage fiscal avantageux et éponger une partie de ses pertes.

Les réalisateurs prévenus en plein mariage

Adaptation des aventures du personnage de DC Comics et fille du commissaire Gordon, le film mettait en scène Leslie Grace dans le rôle-titre, aux côtés de Michael Keaton, qui enfilait à nouveau le mythique costume de Batman trois décennies après ses exploits chez Tim Burton. «Nous sommes attristés et stupéfaits par la nouvelle. Nous n’arrivons toujours pas à y croire», ont déclaré ses metteurs en scène Adil El Arbi et Bilall Fallah sur Instagram.

«En tant que réalisateurs, il est essentiel que notre travail soit montré au public, et même si le film était loin d’être achevé, nous aurions voulu que les fans à travers le monde puissent le voir et le comprendre», ont ajouté les deux Belges. Le duo derrière la série superhéroïque de Disney + Miss Marvel, était au Maroc en pleines festivités de mariage quand la nouvelle leur est parvenue. Une grande partie du travail de post-production – étape où, par exemple, les effets spéciaux sont ajoutés – était pourtant déjà bouclée.

Dans leur déclaration, les réalisateurs, qui ont notamment signé Bad Boys for Life, ont rendu un hommage appuyé aux «fantastiques acteurs» à l’affiche du film. «Quoi qu’il en soit, en tant que grands fans de Batman depuis notre enfance, c’était un privilège et un honneur de faire partie de l’univers cinématographique DC, même pour un court instant. Batgirl pour toujours», ont-ils conclu.

Dans un message sur son compte Instagram mercredi soir, Leslie Grace (D’où l’on vient), a pris le relais et a déclaré être «fière de l’amour, du travail acharné et de la détermination que tous nos incroyables acteurs et notre équipe infatigable ont mis dans ce film pendant sept mois en ÉcosseJe me sens bénie d’avoir travaillé parmi des grands absolus et d’avoir en même temps forgé des relations pour toute une vie», ajoute l’actrice.

Batgirl n’est pas le seul film à avoir été tué dans l’œuf par David Zaslav. Le PDG a appliqué la même sanction à un film d’animation inspiré de l’univers Scoobydoo, SCOOB! Holiday Haunt. Lui aussi était pratiquement terminé. Il y a quelques semaines, un autre projet DC Wonder Twins a été suspendu alors qu’il venait d’entrer en préproduction et que la distribution venait d’être rendue publiqueCôté séries, pas de pitié non plus. David Zaslav a débranché toutes les créations originales scandinaves, hollandaises, turques et est-européennes de HBO Max en germe. Seules la France et l’Espagne ont échappé à ses coupes.

Le Figaro