Hongrie : Victor Orbán exonère d’impôts les moins de 25 ans pour relancer la natalité

Populaire auprès des retraités, le parti Fidesz du Premier ministre cible les jeunes actifs avec cette mesure qui s’appliquerait au plus tard le 1er janvier 2022, soit quelques mois avant les législatives. Une “proposition électoraliste” pour les médias critiques, un vrai “coup de pouce” selon la presse proche du pouvoir. Nos services

Vendredi 15 janvier, dans le cadre de son interview matinale hebdomadaire sur la radio publique Kossuth Rádió, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán annonçait une exonération d’impôts pour les moins de 25 ans à compter du 1er janvier 2022 au plus tard. “Cela va les aider à devenir autonomes, à mener leur barque”, déclarait le dirigeant, disant s’inspirer d’une mesure polonaise similaire.

“L’équivalent d’un stade”

Coût estimé : entre 130 et 150 milliards de forints (de 362 à 418 millions d’euros). “Le Fidesz [parti au pouvoir] offre l’équivalent du futur stade d’athlétisme des mondiaux 2023 aux jeunes travailleurs. C’est une mesure peu onéreuse car les personnes concernées ne sont que 280.000 et ce sont eux qui gagnent le moins”, mais qui “se vendra bien pendant la prochaine campagne législative”.

Cette exonération ne signifie pas seulement que les jeunes auront plus d’argent devant eux. Elle leur permettra de plus dépenser pour l’habillement, l’alimentation et la culture, mais aussi, et c’est l’un des éléments les plus importants, pour construire plus sereinement un foyer.

Cette décision s’inscrit dans la continuité d’une politique fiscale avantageuse destinée à encourager la consommation et à redynamiser une natalité longtemps faible. En 2011, l’exécutif instaurait un taux unique, considéré comme la solution la plus égalitaire, assorti de déductions par enfant. En 2015, les couples qui se mariaient obtenaient aussi une déduction spécifique.

Entre 2016 et 2019, le gouvernement doublait la remise pour les familles avec deux enfants. Fin 2020, les mères de quatre enfants et plus se voyaient exemptées d’impôt.

Opération reconquête

Selon le chef du gouvernement, le rebond économique passe également par un coup de pouce envers les jeunes, au-delà des retraités, des familles et des entreprise“. Cependant,rétorque l’économiste Zoltán Pogátsa, “pour aider les jeunes, il faut augmenter l’âge de l’instruction obligatoire et financer des formations qualifiantes. La solution aux problèmes économiques n’est pas la réduction des impôts mais une imposition en fonction des revenus.”

Les détails de la mesure restent à négocier avec le ministre des Finances, Mihály Varga, ainsi que la ministre de la Famille, Katalin Novák. Souffrant d’un important déficit de popularité auprès des jeunes, le Fidesz au pouvoir espère reconquérir un électorat qui voterait plus volontiers pour une éventuelle liste commune d’opposition lors du scrutin prévu au printemps 2022, comme le montre une enquête de l’institut Medián rendue publique en novembre 2020. La désaffection des jeunes à l’égard du Fidesz s’était particulièrement fait sentir lors des municipales d’octobre 2019, revers historique pour l’exécutif.

HVG