Il y a 215 ans, Austerlitz.

Le deux-centième anniversaire de la bataille n’avait fait l’objet que d’une commémoration très limitée en France. La ville d’Austerlitz, située en République tchèque, avait organisé le 2 décembre 2005 une reconstitution de la bataille. Seule la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, avait assisté aux cérémonies officielles de reconstitution, dans un contexte marqué en France par la remise en cause du rôle de Napoléon Ier dans le rétablissement de l’esclavage dans les colonies et par la volonté d’afficher un bas niveau de commémoration consécutivement aux émeutes qui venaient d’agiter les banlieues françaises à l’automne de la même année 2005.