Ils dépouillaient les livreurs : plus d’un million d’euros de préjudice

Au total, les enquêteurs attribuent à cette équipe une quarantaine de vols. [DENIS CHARLET / AFP]

Huit personnes ont été arrêtées cette semaine à Marseille, suspectées d’avoir mené plusieurs opérations de vol par ruse ou avec violence sur des livreurs de téléphones ou de chèques déjeuner. Les enquêteurs leurs attribuent une quarantaine de faits dans différentes régions françaises, avec un mode opératoire bien rodé.

Les malfaiteurs quittaient Marseille pour aller faire des razzias presque chaque semaine. C’est la conviction des enquêteurs de la police judiciaire d’Angers, selon nos informations.

L’affaire commence en juin 2020 à Saumur avec un vol conséquent de téléphones portables qu’un livreur était sur le point d’amener dans un magasin d’un centre commercial. Rapidement, les investigations conduisent à deux suspects qui sont aussi dans le viseur du commissariat de Draguignan.

Et ce que les policiers découvrent, c’est une équipe qui part en mission régulièrement, pour plusieurs jours à chaque fois, et qui commet des vols par ruse ou par violences de téléphones ou de chèques déjeuner dans différents départements, de Rennes à Nantes, de Bordeaux à Anglet, de Bourg-en-Bresse à Mulhouse.

«C’était un vrai mode de vie, explique à CNEWS le commissaire divisionnaire Franck Hemery, directeur territorial de la PJ d’Angers. Ils partaient pour la semaine, avec des véhicules faussement plaqués ou prêtés par des connaissances qui s’en débarrassaient ensuite rapidement, rendant les suspects difficilement traçables.»

UNE QUARANTAINE DE VOLS

Une fois les cibles identifiées, ils passaient à l’action dans des centres commerciaux, au moment où les livreurs étaient obligés de descendre de leur fourgon pour aller jusqu’au magasin qui devait être approvisionné. À ce moment-là, soit ils volaient les cartons dans le camion, soit directement des mains du livreur en détournant son attention ou en usant de violence. Au total, les enquêteurs attribuent à cette équipe une quarantaine de vols au préjudice d’une vingtaine de sociétés de livraison, pour un montant de marchandises évalué à plus d’un million d’euros.

Avec l’appui de la PJ de Marseille, les policiers d’Angers sont passés aux arrestations cette semaine dans la Cité Phocéenne. En perquisitions, ils ont saisi des Rolex ainsi que 200 000 euros en liquide et sur des comptes bancaires, notamment grâce au Groupe interministériel de recherche des Pays-de-la-Loire pour remonter les avoirs criminels.

Âgés de 25 à 35 ans, les huit suspects décrits par une source proche du dossier comme des délinquants notoires connus pour usage et revente de stupéfiants et vols avec violences notamment, ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

CNEWS