Immigration : La France réduit de 50% les visas accordés à l’Algérie et au Maroc

Emmanuel Macron durcit le ton face aux difficultés rencontrées par la France pour renvoyer dans ces pays les ressortissants faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire.

La France va fortement durcir le ton envers l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, a déclaré mardi matin le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, confirmant une information d’Europe 1.

Emmanuel Macron a en effet décidé de diviser par deux le nombre de visas délivrés pour l’Algérie et le Maroc, et de 30% pour la Tunisie par rapport à 2020, a précisé un conseiller de l’exécutif.

En effet, d’après les informations d’Europe 1, sur les six premiers mois de l’année 2020, environ 63.000 visas ont été délivrés pour 96.000 demandes. Sur les six premiers mois de l’année 2021, plus de deux demandes sur trois faites par l’Algérie ont été accordées par la France. «Emmanuel Macron a donc demandé aux services consulaires du Quai d’Orsay de délivrer pour les 6 prochains mois 31.500 visas maximum, soit une division par deux», précise la chaîne.https://datawrapper.dwcdn.net/HRhaE/1/

La décision a été prise à la suite des difficultés rencontrées par la France pour renvoyer dans leurs pays les ressortissants faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire.

En Algérie, seulement 22 obligations de quitter le territoire ont été effectivement appliquées sur 7731 décisions ordonnées par la justice entre janvier et juillet 2021. Concernant le Maroc, 3301 ressortissants ont reçu une obligation de quitter le territoire, et seuls 80 ont été expulsés dans les faits. Tandis qu’en Tunisie, 3424 ressortissants ont reçu une obligation de quitter le territoire, une décision appliquée à 131 d’entre eux.

Le Figaro